Denny Hamlin ouvre son compteur

Denny Hamlin a-t-il enfin lancé sa saison 2011 de NASCAR Sprint Cup Series ? Après avoir joué le titre jusqu’au bout de la saison 2010 le pilote de la Joe Gibbs Racing s’était écroulé et peinait à remonter la pente en ce début d’année. Le pilote de la Toyota n°11 intègre grâce à sa victoire le top-10 du championnat pour la première fois de la saison.

Denny Hamlin a devancé Matt Kenseth de 0,281 seconde, alors que c’est un Kyle Busch malade qui a coupé la ligne d’arrivée en troisième position. Paul Menard et le leader du classement Carl Edwards complètent le top-5 de cette épreuve.


Ryan Newman, Tony Stewart, Clint Bowyer, Mark Martin et Brian Vickers se sont classés de la sixième à la dixième place, alors que le poleman, Kurt Busch, n’a pu faire mieux qu’onzième sous le drapeau à damier.

Si cette victoire est la première de la saison pour Hamlin c’est sa dix-septième en carrière et c’est également le 197ème succès d’une voiture frappée du n°11 qui se rapproche à une longueur du numéro le plus victorieux, le n°43.

Hamlin s’est emparé de la tête de l’épreuve au tour 192 à la sortie des stands suite à un arrêt collectif sous drapeau jaune. Cette neutralisation avait été provoquée par Dale Earnhardt Jr. qui était allé percuter le mur extérieur.

La neutralisation du tour n°158 suite à l’accident de Juan Pablo Montoya en panne d’essence sur le haut de l’ovale qui souhaitait rentrer aux stands, mais a été percuté par le rookie Andy Lally a interrompu une salve d’arrêts sous drapeau vert.

Le quintuple champion de la NASCAR Sprint Cup Series, Jimmie Johnson, qui ne s’est jamais imposé sur le Michigan International Speedway aura connu une course difficile avec un tête à queue après huit tours et la casse de sa barre antiroulis quelques instants plus tard. Ses mécaniciens seront capable de la changer en un minimum de temps lors d’une neutralisation, mais il perdra pas moins de deux tours et ne sera en mesure d’en récupérer qu’un seul. Il s’est finalement classé vingt-septième.


A noter la douzième place de Landon Cassill au volant de la Chevrolet n°51 de la Phoenix Racing qui signe là son meilleur résultat en carrière. Pour son retour à la comptétion en NASCAR Sprint Cup Series, Trevor Bayne s’est classé seizième juste devant un Jeff Gordon qui se sera montré décevant tout au long de cette épreuve de quatre-cents miles.

Au classement Carl Edwards accentue son avance et compte désormais vingt longueurs d’avance. Dale Earnhradt Jr., Kyle Busch et Jimmie Johnson se suivent en deux points. Kenseth Kurt Busch, Newman, Hamlin et Bowyer sont dans le top-10.

La prochaine épreuve se déroulera le week-end prochain sur le circuit routier de Sonoma et pourrait bien redistribuer les cartes quand à la seconde wild card. Quand on sait que Tony Stewart, Jeff Gordon, Mark Martin ou encore Juan Pablo Montoya, tous d’anciens vainqueurs sur circuit routier ne sont pas dans les dix premiers, ils pourraient jouer leur va-tout.

justo id, non id Praesent porta. Praesent efficitur. fringilla vulputate, ut consectetur