Dale Earnhardt Jr. ne s’y fait toujours pas

Dale Earnhardt Jr. n’est clairement pas un fan de la nouvelle façon de courir sur les ovales à plaques de restriction. Il avait déjà dit avant d’arriver sur le Daytona International Speedway le week-end dernier, il l’a répété en début de semaine.

La semaine dernière le pilote de la Chevrolet n°88 ne se disait pas impatient de revenir à Daytona du fait de la nouvelle configuration des courses.

Dale Earnhardt Jr. : “C’est un peu bizarre et mauvais à certains moments de la course.”

Dix-neuvième de la course après avoir été impliqué dans un accident dans le dernier virage ses fans n’ont pas hésité une seconde à accuser son coéquipier de la Hendrick Motorsports, Jimmie Johnson d’avoir saboté les chances de victoire d’Earnhardt. L’intéressé à fulminé après la course.

Dale Earnhardt Jr. : “Je suis vraiment fâché ! C’était fou cette course. Je ne sais pas quoi vous dire. Je n’aime pas ce genre de course et vous le savez.”

Si Earnhardt s’est dit fâché de la course en elle-même, il n’a rien reproché à Johnson, son partenaire de draft lors des deux dernières épreuves disputées avec des plaques de restriction. Earnhardt avait poussé Johnson sur la Victory Lane à Talladega en avril et la semaine dernier le quintuple champion se disait prêt à aider Earnhardt pour cette course.

Au début des années 2000 Dale Earnhardt Jr. n’avait besoin de personne pour gagner les courses à plaques de restriction. Son écurie d’alors, la Dale Earnhardt Incorporated, était supérieure aux autres et l’entente avec Michael Waltrip (NDLR : son coéquipier de l’époque) était parfaite dans ces épreuves.

Mais depuis la physionomie des courses a énormément évolué et l’arrivée de la nouvelle voiture n’y est pas étrangère. Depuis le début de l’année les pilotes courent en tandem et n’ont besoin que d’un spotter pour les guider dans le trafic.

Dale Earnhardt Jr. : “Je préfère avoir le contrôle de mon propre destin et y aller quand je décide d’y aller. Maintenant vous faites ça différemment. C’est très loin de ce qui se faisait précédemment. C’est juste différent et bizarre.”

En toute fin d’épreuve Jimmie Johnson est rentré aux stands alors que Dale Earnhardt Jr. est resté sur la piste ce qui a eu pour effet de casser le draft entre les deux hommes et d’annihiler toutes les chances de victoire d’Earnhardt.

Dale Earnhardt Jr. : “Je pilote ma voiture, comme on me demande de le faire. Ils ont décidé de faire quelque chose d’autre. J’ai fait simplement ce que l’on m’a dit. Je ne sais même pas comment cela nous a affecté, si ça nous a affecté. C’est probable que non.”


Plutôt remonté par ce procès d’intention Jimmie Johnson s’est exprimé après la course sur son compte Twitter en déclarant qu’il n’avait pas “laissé tomber Jr.” et que Steve Letarte et Chad Knaus avaient pris leur décision.

Jimmie Johnson : “Vous les gens êtes fous. Quand on me dit de rentrer aux stands je rentre aux stands. Steve et Chad règlent les détails.”

Ce qui a coûté toute chance de victoire à Dale Earnhardt Jr. ce sont les deux derniers tours notamment quand Jamie McMurray l’a percuté et l’a envoyé en travers dans le dernier virage.

Dale Earnhardt Jr. : “J’ai essayé de sauver la voiture et il m’a touché une seconde fois. C’était le chaos.”

La prochaine course de ce style aura lieu en octobre à Talladega durant le Chase. Douze pilotes, dont Earnhardt s’il est qualifié au soir de Richmond, se battront pour le titre. Chaque mouvement, chaque changement de ligne de chaque pilote sera crucial. Chaque pilote dépendra d’un autre.

Si Dale Earnhardt Jr. est le seul à s’exprimer clairement contre ce style de course il n’est certainement pas le seul du peloton à penser comme ça.

Jimmie Johnson : “C’est tellement difficile de voir les voitures détruites en un clin d’œil après que les mécanos aient passé autant de temps dessus, mais c’est comme ça et il faut passer à la course suivante.”

ultricies mi, massa libero Praesent sit adipiscing tempus