Fontana accueillera l’IndyCar en 2012

Comme annoncé hier, l’IndyCar se rendra sur l’ovale de Fontana à partir de la saison 2012.


Réclamé à l’unanimité, le superspeedway de 2 miles reviendra donc après sept ans d’absence. Inauguré en 1997 par le championnat C.A.R.T., l’ovale a accueilli les monoplaces du C.A.R.T. jusqu’en 2002 avant de rejoindre l’IRL de 2003 à 2005. L’année prochaine, les pilotes redécouvriront avec plaisir cette piste mais dans des conditions nouvelles. En effet la course se déroulera sous les lumières des projecteurs, de nuit.

Cette annonce finit de sceller le retour de l’IndyCar sur le devant de la scène et vient faire un joli pied de nez à la NASCAR qui peine à conserver ses spectateurs sur ce tracé. Après une décennie de crise, et si le vent tournait à nouveau en faveur de la monoplace au pays de l’Oncle Sam ? En tout cas pour Gillian Zucker, Président du Auto Club Speedway, cette annonce est un véritable retour aux sources.
Ce complexe a été construit pour accueillir les monoplaces et l’Auto Club Speedway a sans conteste connu certaines des courses les plus palpitantes de l’histoire de l’IndyCar. Nous attendons avec intérêt de poursuivre l’histoire de ce circuit et la tradition de la monoplace avec de nouveaux records et de nouvelles courses à partir de 2012.

De son côté, Randy Bernard, Président de l’INDYCAR ne cachait pas sa satisfaction :
Nous pensons que le temps est parfait pour ramener l’IndyCar sur l’Auto Club Speedway. Nous voulons maintenir l’équilibre entre ovales et routiers/urbains dans notre calendrier, et l’Auto Club Speedway est un ajout superbe fait pour les hautes vitesses et les bagarres roues contre roues des courses d’IndyCar.

Le circuit est un ovale en forme de “D” à l’instar du Michigan et comporte des virages inclinés à 14 degrés. Il fut construit par Penske Motorsports en 1997 après que l’entreprise ait acheté le terrain et supervisé le déroulement des travaux. En 1999, Penske Motorsports a fusionné avec International Speedway Corporation et la piste fut renommée en 2008.

Dans son histoire, le circuit a connu deux records majeurs de l’IndyCar. Le premier fut le tour de qualification de Gil de Ferran réalisé à 241,426mph en 2000 (le tour le plus rapide hors Indianapolis). Le second fut la course la plus rapide de l’histoire bouclé à la moyenne de 207,151mph par Sam Hornish Jr. en 2003.

elit. sit leo dolor consequat. nec