Carl Edwards veut se relancer au Kentucky

Après avoir passé dix courses au sommet de la hiérarchie en NASCAR Sprint Cup, Carl Edwards a dû abandonner la tête du championnat à Kevin Harvick le week-end dernier à Daytona suite à sa trente-septième place. Il avait décroché le même résultat trois semaines auparavant à Pocono, précipitant ainsi sa chute au classement général alors qu’il avait pas moins de 40 points d’avance sur Jimmie Johnson au soir du Kansas.

Néanmoins, le champion 2007 de la NASCAR Nationwide Series n’a aucune raison de s’inquiéter puisqu’il a déjà signé pas moins de neuf top-5 (record qu’il co-détient avec Kyle Busch) et douze top-10 cette saison.

Déjà vainqueur à Las Vegas en début d’année, le pilote de la Ford Fusion n°99 est toujours à la recherche d’une seconde victoire cette saison. Alors qu’il semblait vraiment très fort en début de saison, il n’a pourtant pas été en mesure de retourner sur la ‘Victory Lane’ tombant sur plus fort que lui lors de différentes épreuves : Kyle Busch à Bristol ou encore Matt Kenseth au Texas et à Dover. Les circonstances de course n’ont pas non plus toujours joué en sa faveur comme à Darlington ou au Kansas.

Dans l’optique du ‘Chase’, les points de bonus alloués aux différentes victoires représentent un capital non négligeable face à la concurrence. Heureusement pour Edwards, seuls quatre pilotes ont plusieurs victoires cette saison et son retard est pour l’instant très limité face à ses adversaires.

La Sprint Cup débarque ce week-end au Kentucky, un circuit de 1,5 mile qui devrait bien convenir au Ford tout comme les autres circuits du même genre. Si les Quaker State 400 seront une épreuve inaugurale dans le calendrier de la Sprint, Edwards est déjà venu pas moins de neuf fois au Kentucky, six fois en Nationwide et trois fois en Truck Series. Il y avait d’ailleurs décroché sa première victoire en carrière dans la troisième division de la NASCAR et s’était également imposé en 2005 en Nationwide.

Carl Edwards : “Ce circuit comporte pas mal de bosses et différentes lignes sur lesquelles vous pouvez aller, ainsi je pense que le spectacle sera meilleur que sur les autres pistes de 1.5 mile. Je pense que ça va être une belle course et que les spectateurs vont être satisfaits. Les dépassements vont être nombreux surtout dans les virages un et deux, très bosselés, où il est difficile de tenir la voiture sur une trajectoire définie. Si vous suivez la trajectoire parfaite vous serez très rapide mais si vous vous en écartez légèrement, vous pouvez perdre beaucoup de temps. En Sprint Cup les performances des voitures sont très proches et les places seront faciles à perdre. La course sera musclée et disputée.”

Bob Osborne, crew chief de Carl Edwards : “C’est toujours un challenge pour un chef d’équipe d’arriver sur un nouveau circuit puisqu’on a aucune information sur lesquelles on peut s’appuyer pour la course. Le fait que Carl ne dispute pas sa première course au Kentucky va sûrement nous aider. Il a déjà gagné deux fois ici et Greg Biffle a participé aux tests qui se sont déroulés ici au mois de juin. Nous aimerions bien être les premiers vainqueurs lors de cette épreuve inaugurale.”

Pour cela Edwards utilisera le châssis n°765 qui lui avait permis de prendre la seizième place lors des Coca-Cola 600. Si le résultat est très moyen, le pilote de la Ford Fusion n°99 avait réalisé une course très solide avec pas moins de 61 tours bouclés en tête.

suscipit id elit. amet, facilisis adipiscing tempus dolor ut tristique id