Pilotes cherchent victoires

La saison de NASCAR Sprint Cup tient toutes ses promesses au niveau des différents vainqueurs puisque pas moins de douze pilotes ont déjà glané un succès cette année, alors que treize vainqueurs différents avaient été comptabilisés en 2010.

Beaucoup de vainqueurs différents donc peu de multiples vainqueurs. Seul Kevin Harvick est à trois victoires (Fontana, Martinsville et Charlotte) alors que Kyle Busch (Bristol, Richmond), Jeff Gordon (Phoenix, Pocono) ainsi que Matt Kenseth (Texas et Dover) sont à deux victoires chacun.

Trevor Bayne aux Daytona 500, Carl Edwards à Las Vegas, Jimmie Johnson à Talladega, Regan Smith à Darlington, Brad Keselowski au Kansas, Denny Hamlin au Michigan, Kurt Busch à Sonoma puis David Ragan à Daytona sont les autres vainqueurs de la saison.

Pourtant, beaucoup de gros poissons n’ont pas encore visité la Victory Lane cette année. On pense notamment à Tony Stewart, actuellement douzième du championnat et qui aurait bien besoin d’un succès pour réintégrer le top-10 ou tout du moins à récupérer une wild-card. Passé tout près de la victoire à Las Vegas, beaucoup d’observateurs pensaient que Stewart allait vite décrocher un premier succès cette saison, pourtant il n’en a rien été. Si le double champion de la NASCAR Sprint Cup à l’habitude de se réveiller en milieu de saison, il devient urgent pour lui qu’il redevienne performant tout de suite puisqu’il ne compte qu’un seul top-5 et six petits top-10 cette année. Des pistes comme Indianapolis ou Watkins Glen doivent lui permettre de se battre pour la victoire.

Son coéquipier Ryan Newman est également dans une situation inconfortable. Avec quatre top-5 (mais un seul lors des douze dernières courses) et sept top-10 cette saison, l’Indiana Rocket pointe actuellement à la dixième place du championnat, directement sous la menace de Denny Hamlin. Absent du top-20 lors des deux dernières épreuves, Newman voit sa place dans le top-10 de plus en plus menacée, surtout qu’il jongle entre courses solides ou anonymes.

Juste devant Newman au classement général se trouve Clint Bowyer. Trois top-5 et huit top-10, telles sont les statistiques du champion Nationwide 2008 cette saison. Second au Texas et à Talladega, le pilote RCR compte déjà trois abandons cette année. Il n’est pas hypothétique de le voir s’imposer dans les semaines à venir, notamment au New Hampshire où il s’est déjà imposé deux fois. Il sera également à surveiller à Bristol et Richmond.

Dale Earnhardt Jr. est lui aussi à la recherche de sa première victoire cette année et de son premier succès depuis le Michigan 2008. Très à son aise en début d’année, le chouchou du public vient de subir un gros coup d’arrêt en terminant au-delà de la dix-huitième place lors des trois dernières épreuves. Ses statistiques ne sont pas forcément meilleures que celles d’un Clint Bowyer par exemple, mais Dale Jr. n’avait jamais terminé au-delà de la vingt-cinquième place cette année jusqu’à Sonoma où il a fini 41ème, passant ainsi à la septième place du classement général. Et le doute est revenu d’un coup dans l’écurie n°88.

Greg Biffle pour sa part n’est clairement pas au niveau de ses coéquipiers que sont Carl Edwards et Matt Kenseth cette année. Un top-5, cinq top-10, voici les statistiques maigrichonnes du vice-champion 2005. Les circuits à venir ne vont pas tous l’avantager et s’il ne s’impose pas très vite il pourrait rater une nouvelle fois le Chase, surtout qu’il est déjà à 25 points de Ryan Newman.

Une victoire pour se qualifier pour le Chase, c’est également ce qu’il faut à Juan-Pablo Montoya. Le Colombien doit donner tout ce qu’il a dans le ventre à Watkins Glen et Indianapolis, car il est à peu près certain qu’il ne rentrera pas dans le top-10 du général à la régulière, même s’il reste neuf épreuves avant le début des playoffs.

Et puis il y a les autres, ceux qui peuvent espérer un succès si la stratégie ou la consommation interviennent : Menard, Allmendinger, Martin, Kahne, Logano… Marcos Ambrose aura également son mot à dire à Watkins Glen, mais il faudra ensuite tenir dans les vingt premiers pour espérer décrocher une wild-card. Pour finir, certains pilotes devraient finir la saison sans victoire suite à leur année très délicate. On pense notamment à Jeff Burton, Brian Vickers ou encore David Reutimann.

La saison pourrait donc connaître un nombre de vainqueurs assez élevés puisque douze hommes se sont déjà imposés alors que la mi-saison n’est pas encore passée. La nouvelle voiture semble avoir redistribué les cartes puisqu’il n’y a plus d’écurie dominatrice et que très peu de pilotes ont plus d’un succès. La suite de la saison promet d’être du même niveau.

nunc venenatis, libero justo ut ut diam ut Aliquam at