Kyle Busch évidemment

Qualifié huitième au volant de son Truck n°18 Kyle Busch s’élançait pourtant de la dernière place pour avoir raté le meeting et l’introduction des pilotes. Cela n’a pas dérangé Busch qui a remonté le peloton pour finalement prendre la tête et résister à Parker Kligerman dans les derniers tours.

Ce succès est déjà le cinquième pour Busch dans la troisième division de la NASCAR et son vingt-neuvième en carrière. Derrière Kligerman on retrouve Brendan Gaughan, Todd Bodine et Jason White pour le top-5. Elliott Sadler, Joey Coulter, David Starr, James Buescher et Travis Kvapil complètent le top-10.

Kyle Busch : “Sur le dernier restart quand Jason était un l’intérieur je me suis appliqué à faire une relance propre sans faire patiner mes pneumatiques et ça a marché. Ces gars font patiner leurs pneus à chaque fois.”


Engagé pour les trois courses nationales ce week-end Busch participera également à une course de Late Model sur le Slinger Speedway dans le Wisconsin dans la journée de dimanche.

Quelques instant après le restart du tour 76 le quadruple champion de la série, Ron Hornaday Jr., perdait toute chance de bien figurer en s’accrochant avec Cole Whitt. Les deux trucks termineront dans le mur extérieur. Hornaday sera même percuté par Jack Smith alors que Josh Richards et John King seront également impliqués.

Lors de la relance du tour 83, Kyle Busch menait le peloton avec le poleman Johnny Sauter derrière lui. Ce dernier prendra la tête vingt tours plus tard avant d’abandonner au tour 124 après la casse de son essieux arrière lors d’un ravitaillement. C’est alors que son capot moteur s’est détaché et est venu gêner la vision du pilote de la Richard Childress Racing.

La sixième neutralisation causée au tour 142 par le tête à queue de Charles Vest n’a pas ralenti Busch dans sa quête de victoire, ni même l’accident qui a suivi sur le restart impliquant Piquet, Miguel Paludo, Steve Arpin, Timothy Peters et Ryan Sieg. Les officiels ont été contraint de sortir le drapeau jaune pour la septième fois de la soirée. L’épreuve a ainsi été rallongée et s’est donc terminée sous le régime du green-white-checkered.

massa libero eget efficitur. id neque. commodo