ALMS : Le Dyson Racing l’emporte à domicile

C’est sur le circuit de Lime Rock que le championnat ALMS reprenait ses droits ce week-end. Ce circuit étant un vrai tourniquet, il fallait s’attendre à ce que le trafic joue un rôle prépondérant durant les 2h45 de l’épreuve. Pourtant, malgré de nombreux accrochages et tête-à-queues, la course n’a été neutralisée qu’à deux reprises.

Jouant à domicile, le Dyson Racing avait placé ses deux Lola en tête des qualifications, Chris Dyson signant la pole devant le débutant Steven Kane. Mais ce dernier est contraint de prendre le départ depuis les stands, laissant son équipier aux prises avec l’Aston Martin de Lucas Luhr, apparemment plus rapide en début de course.

La première demie-heure est marquée par le duel entre la Lola et l’Aston Martin, Chris Dyson prenant bien soin de toujours conserver la trajectoire intérieure lors des (nombreux) dépassements de retardaires. Luhr finit quand même par trouver l’ouverture et parvient rapidement à creuser un petit écart jusqu’à son premier arrêt.

Après 45 minutes de course, le drapeau jaune est brandi pour la première fois. La Porsche n°34 est arrêtée sur la piste. Tout le monde ravitaille, même Luhr qui marque un deuxième arrêt mais réussit néanmoins à reprendre la tête.

Pourtant c’est une nouvelle course qui commence pour les leaders. Luhr a laissé le volant à Klaus Graf, et Chris Dyson a cédé le baquet à Guy Smith. Et le Britannique, ancien vainqueur des 24 Heures du Mans, est chaud bouillant : il tombe les chronos et revient en force sur l’Aston Martin de l’Allemand.

Graf essaie de hausser le rythme mais il accroche une Porsche et part en tête-à-queue. Il ne perd qu’une dizaine de secondes, mais Guy Smith en a profité pour passer. Graf ne le reverra plus, ni lors du dernier ravitaillement (à 50 minutes de l’arrivée), ni lors de la dernière neutralisation (à 20 minutes du drapeau à damiers) lorque la Jaguar de Bruno Junqueira et Cristiano da Matta tombe en panne en bord de piste.

Guy Smith passe la ligne d’arrivée en vainqueur et offre à son équipe une très belle victoire à domicile.

Du côté des GT, la course a été particulièrement limide. Partie en tête, la BMW de Joey Hand et Dirk Mueller n’a été inquiétée qu’en milieu de course au cours du relais du pilote allemand, qui a eu fort à faire pour contenir Jörg Bergmeister. Mais une fois de retour au volant, Joey Hand a pu contrôler la course et remporter la troisième victoire en trois courses pour BMW cette saison.

La tâche de Hand et Mueller a quand même été facilité par l’accrochage ayant impliqué trois des favoris de la course. Dirk Werner (sur la seconde BMW) a en effet percuté la Ferrari d’Ed Brown, parti en tête-à-queue devant lui. Les deux Corvette qui le suivaient ne parvenaient pas à l’éviter et les trois voitures perdaient plusieurs tours au stand pour réparer.

En GTC, Dion Von Moltke et Mike Pierce sont parvenus à s’imposer dans le dernier tour. La catégorie LMPC a été remportée par Elton Julian et Eric Lux.

Aenean Curabitur diam vulputate, odio neque. porta. eleifend et, Phasellus Sed