Brad Keselowski fait ce qu’il faut pour revenir dans le top-20

Cette année le règlement pour les qualifications en playoffs ont quelque peu changé. Si les dix premiers au soir de Richmond sont assurés d’y être, les places onze et douze seront attribuées aux deux pilotes classés entre la onzième et la vingtième place ayant le plus de victoires. Si David Ragan, vainqueur à Daytona et actuel quinzième, fait ce qu’il faut pour conserver sa place dans les vingt premiers, Brad Keselowski cherche toujours à entrer dans ce top-20 pour s’assurer une participation en playoffs.

Après sa victoire au Kansas Brad Keselowski avait connu deux courses moins bonnes avec une vingt-troisième place à Pocono couplée à une vingt-cinquième au Michigan, mais depuis trois courses le pilote de la Penske Racing revient sur le devant de la scène.

Dixième à Sonoma, sur un terrain qui ne lui est pas particulièrement favorable, le pilote de la Dodge Charger n°2 signait là son troisième top-10 de l’année après Darlington (troisième) et le Kansas (victoire) et montrait surtout qu’il était capable de se défendre sur les circuits routiers, chose importante, puisqu’il reste encore l’étape de Watkins Glen à passer d’ici la fin de la saison régulière.

Malgré un début d’épreuve compliqué à Daytona durant lequel il a envoyé Trevor Bayne dans le mur, Brad Keselowski est parvenu à rallier l’arrivée en quinzième position. Ce week-end au Kentucky il a mené soixante-dix-neuf tours soit son plus gros total de la saison sur une course son plus grand nombre en carrière. Keselowski a décroché son quatrième top-10 de la saison grâce à sa septième place. De l’aveu même du pilote Penske un top-5 était envisageable.


Bien qu’il s’attendait à mieux en fin d’épreuve, Keselowski fait cependant une bonne opération. S’il est toujours hors du top-20, il n’est plus qu’à trois longueurs de Joey Logano vingtième. Nul doute qu’une entrée parmi les vingt premiers mettrait une sacré pression aux pilotes classés de la onzième à la vingtième place actuellement, puisqu’à l’exception de David Ragan aucun d’eux n’a de victoire pour le moment.

La Penske Racing qualifiera-t-elle ses deux pilotes en playoffs pour la seconde fois de son histoire après 2005 (NDLR : Ryan Newman et Rusty Wallace s’étaient qualifiés cette année là) ? Il est bien évidemment trop tôt pour le dire. Si Kurt Busch semble bien parti avec sa quatrième place au classement général, Brad Keselowski reprend des couleurs depuis quelques semaines et pourrait bien être un invité surprise au soir de Richmond.

elit. consectetur massa Donec sit tempus risus