La guerre est déclarée entre Power et Franchitti

A l’image du duel qui a opposé Michael Schumacher à Damon Hill en Formule Un ou Juan-Pablo Montoya à Michael Andretti en C.A.R.T., les relations entre Dario Franchitti et Will Power sont extrêmement tendues. Si jusque là les deux hommes restaient courtois et détendus devant les caméras (ils étaient beaucoup plus directs hors médias), Will Power a crevé l’abcès dimanche à Toronto.


Rappel des faits : au 57ème tour, Dario Franchitti attaque à l’intérieur Will Power au virage 3 pour le gain de la cinquième place. Le pilote Penske retarde son freinage au maximum et ouvre légèrement la porte, ayant vu que son rival était à ses côtés. Mais alors que les deux hommes négociaient cette courbe, le pilote Penske refermait sa trajectoire et venait heurter la roue avant gauche du pilote Ganassi qui avait jeté le museau de sa monoplace dans la brèche. La sanction est immédiate, tête-à-queue de Power tandis que Franchitti poursuit sa route.

L’accident laissa tous les observateurs stupéfait. En effet, pour la première fois en deux ans de duel, les deux rivaux pour le titre s’accrochaient dans un affrontement direct. Et immédiatement la question se posait : “Franchitti allait-il recevoir une pénalité ?”. Le tweeter de l’IndyCar et de Versus ont initialement annoncé un “drive through” avant que l’INDYCAR ne démentisse cette décision.

Dans le bureau de la Direction de Course, Al Unser Jr. et Tony Cotman sont allés voir Brian Barnhardt et lui ont confirmé qu’il s’agissait d’un incident de course. Cette décision logique fait pourtant couler beaucoup d’encre et a rendu fou de rage Power.

Ca ne me surprend pas qu’il n’ait pas reçu de pénalité parce qu’il n’est jamais pénalisé. C’est habituel. C’était une manoeuvre plutôt maladroite. Il m’a juste sorti. Est-ce que quelqu’un a déjà pénalisé ce type ? Il est aussi bourrin que vous voulez.

J’ai laissé l’intérieur ouvert lors du freinage. Je suis très déçu de Dario. Je me bats toujours proprement avec lui, et il est toujours dangereux avec moi. Il a fait la même chose à St. Pete, mais là je n’avais rien dit et il a refait la même chose aujourd’hui.

Ce gars l’ouvre toujours envers tout le monde et se plaint à propos de chacun et il est celui qui pilote de la façon la plus agressive, celui qui n’a jamais de pénalité de la part de l’INDYCAR. Ce n’est pas juste.

Du côté du vainqueur, la version des faits est quelque peu différente :
Il a retardé son freinage pour me repousser et il a ouvert la porte, j’ai plongé à l’intérieur, j’ai collé le mur et Will est revenu sur moi.

J’ai glissé mon nez à l’intérieur, j’ai essayé de me retirer mais il a immédiatement fermé la porte et en a payé le prix.

Cette controverse n’a pas fini de faire parler d’elle et pourrait nous offrir d’autres affrontements musclés entre les deux hommes lors des prochaines courses. Désormais avec 55 points de retard sur Franchitti, Power n’a plus le choix et doit dominer son rival s’il veut conserver une chance d’être titré. Clairement la clé sera la gestion de la pression et pour le moment, l’avantage est au triple champion écossais.

sit id, in id venenatis elit. leo. dolor. mattis