Premier top-10 de l’année pour Sébastien Bourdais !

Qualifié en septième position pour l’épreuve de Toronto, le Français Sébastien Bourdais avait une belle carte à jouer pour cette cinquième course routière de la saison. Après des débuts difficiles cette année, une seule fois à l’arrivée en quatre course, Bourdais revenait à la compétition après avoir manqué toutes les épreuves sur ovales, puisque son calendrier n’inclus que les courses routières.

En signant le septième chrono de la séance qualificative, le natif du Mans signait le meilleur résultat de la Dale Coyne Racing en qualification cette année et laissait la porte ouverte à un bon résultat en course. Mais voilà Toronto c’est Toronto et avant de signer un bon résultat il faut déjà voir l’arrivée.

Les accrochages sont légions, les neutralisations également. Franchitti, Power, Kanaan, Briscoe, Patrick, Andretti, tous sont impliqués d’une manière ou d’une autre dans un accident à un moment ou à un autre. Bourdais, lui évite soigneusement de s’accrocher avec quiconque afin de préserver ses chances.

Lors de ses débuts en Champ Car son grand rival était un Canadien répondant au nom de Tracy, Paul Tracy. Le champion 2003 de cette série aujourd’hui disparue, absorbée qu’elle a été par l’INDYCAR en 2008, fait depuis quelques saison la tournée canadienne histoire de se rappeler aux bons souvenirs de tous. Si le Français a évité tous les accrochages il ne pourra rien faire quand Tracy est allé percuter Meira, impliquant Bourdais et Kimball bien malgré eux.


Fort heureusement pour le Français il parvenait à conserver sa monoplace intacte. Il perdra cependant quelques places, mais sera en mesure de le regagner par la suite.

Dans la première moitié du peloton durant la majorité de l’épreuve Sébastien Bourdais signe un top-10 plus que logique. Sa sixième place à l’arrivée est bien évidemment son meilleur résultat depuis son retour, mais c’est aussi la meilleure arrivée de la Dale Coyne Racing cette année. Le Français pouvait espérer, un peu mieux dans les derniers tours de l’épreuve, mais ce résultat doit lui permettre de préparer la prochaine épreuve, sur l’aéroport d’Edmonton, dans de bonnes conditions.

tempus risus. Phasellus Aenean consequat. sit Curabitur leo non