Une première partie de saison haute en couleurs !

Trevor Bayne a débuté l’histoire de la saison 2011 en devenant le vainqueur surprise de la course la plus importante de l’année – une épreuve qui a établi un nouveau record de leaders différents et de changement de leader sur ce circuit.

La 53ème édition des Daytona 500 a parfaitement donné le ton de la première moitié de la saison 2011 de NASCAR Sprint Cup. Une saison qui a déjà sacré trois nouveaux vainqueurs – Bayne, Regan Smith et David Ragan – et le plus grand nombre de leaders dans les 63 ans d’histoire de la NASCAR.

“Je pense que la parité est la première chose qui me vient l’esprit quand je pense à cette première moitié de la saison.” a déclaré le quintuple champion en tire de la NASCAR Jimmie Johnson. “Certains gars se sont montrés très forts à un moment, mais aucun n’a dominé de manière constante. La compétition est très serrée cette année et assez indécise. Beaucoup de nouveaux vainqueurs et aucun pilote au dessus du lot au classement général. Je pense que les fans doivent apprécier. De plus certains pilotes ont fait les idiots et cela ajoute donc un peu de piment à notre discipline.”

En plus des statistiques impressionnantes, quelques autres histoires sont venues agrémenté ce début de saison. Et tout cela alors que les playoffs de la NASCAR commencent à pointer leur nez puisqu’ils débuteront le 18 septembre prochain avec l’épreuve sur le Chicagoland Speedway.

· Jeff Gordon fait l’histoire. Sur le Pocono Raceway en juin, Gordon a remporté sa 84ème victoire en NASCAR Sprint Cup Series, égalant ainsi le Hall of Famer Bobby Allison et Darrell Waltrip à la troisième place de la liste des pilotes les plus victorieux de l’histoire.

· La nouvelle règle des Wild Card ajoute de l’intensité. Après la 26ème course de la saison sur le Richmond International Raceway, les pilotes du Top-10 décrocheront une place en playoffs. Deux autres places seront attribuées aux deux pilotes en dehors du Top-10 ayant le plus de victoire à condition qu’ils soient dans le Top-20 du classement général. Actuellement, David Ragan tient la première Wild Card grâce à sa victoire lors des Coke Zero 400 de Daytona. Brad Keselowski et Regan Smith ont tous les deux une victoire, mais doivent revenir dans le Top-20 pour espérer une qualification.

· Kyle Busch se rapproche de la 100ème victoire. En remportant deux des trois courses du week-end dernier sur le Kentucky Speedway, Busch a décroché ses 98ème et 99ème en NASCAR. Il en totalise maintenant 22 en Sprint, 48 en Nationwide et 29 en Camping World. Avec sa prochaine victoire, Busch rejoindra les Hall of Famers Richard Petty et David Pearson comme les trois seuls pilotes dans l’histoire de la NASCAR à avoir au moins 100 victoires.

· La résurgence de Dale Earnhardt Jr.. Malgré une chute de la 3ème à la 8ème du classement général lors des 3 dernières courses, Earnhardt a déjà fait aussi bien cette saison qu’en 2010. après 18 courses, il a signé 3 Top-4 et 8 Top-10 soit autant qu’après les 36 courses de 2010.

· Plusieurs candidats sérieux pour mettre fin au règne de Jimmie Johnson. Carl Edwards, Kevin Harvick et Kyle Busch ont tous mené le championnat après 16 des 18 courses. Harvick et Busch ont tous les deux trois victoires. Busch a mené 1060 tours contre seulement 473 pour Johnson pourtant deuxième de cette statistique.

· Une rivalité au Top. A Darlington, Harvick et Busch sont entrés en conflit après la course. Les deux pilotes ont été placé sous probation pour quatre courses – une pénalité qui a expiré depuis. Cette rivalité est d’autant plus fascinante que les deux hommes ont le sang chaud et qu’ils sont tous les deux des candidats au titre.

· Le course d’avril sur le Talladega Superspeedway a égalé deux records majeures de la NASCAR. L’écart à l’arrivée de 0.002 seconde égale le record de l’arrivée la plus serrée depuis l’arrivée du chronométrage électronique en 1993. Ensuite il y a eu 88 changements de leaders – record de la série. A noter que des nouveaux records de changement de leader ont également été établis à Phoenix et à Martinsville pendant cette première partie de la saison.

Voici une petite sélection de statistiques sur les 18 premières épreuves de 2011:

– 12 vainqueurs différents. C’est le meilleur total depuis 2003 à ce stade de la saison. L’année dernière il y avait eu sept vainqueurs différents.
– 12 pilotes en pole position.
– Une moyenne de 14 leaders différents par course – nouveau record.
– Une moyenne de 31 changements de leader par course – nouveau record.
– 44 pilotes ont mené au moins un tour.
– 30 pilotes ont signé au moins un Top-10.
– Un écart moyen à l’arrivée de 1.552 seconde.
– 9 courses se sont terminées avec moins d’une seconde entre le 1er et le 2ème.
– Une moyenne de 3940 dépassements par course – nouveau record depuis 2005.
– Une moyenne de 39 dépassements sous drapeau vert pour la tête du peloton.

felis Phasellus id, nec porta. id leo.