Le record et la centième pour Kyle Busch !

Lors des cinq dernières épreuves Kyle Busch avait raté la victoire, mais n’avait jamais fait pire que quatrième, à Loudon il a remis les choses à leur place. Les nombreuses neutralisations en fin de course ne l’ont pas empêché de décrocher la victoire. Il s’agit donc de son quarante-neuvième succès dans la deuxième division de la NASCAR, égalant ainsi le record de Mark Martin, mais c’est surtout son centième succès toutes séries nationales confondues.

Plus applaudi qu’hué dans son tour de célébration, ce qui n’est pas loin d’être une première dans sa carrière, Kyle Busch a reçu des mains de son chef d’équipe un drapeau avec le nombre 100. Sur la Victory Lane le vainqueur a été rejoint par Mark Martin qui a tenu à féliciter le plus jeune des frères Busch pour avoir atteint la marque des 49 succès alors qu’il n’a que 26 ans.

Le début de la course sera très calme avec une seule neutralisation dans les 90 premiers tours, elle sera due à Ricky Stenhouse Jr., parti en tête à queue. Si tous les leaders rentraient aux stands certains choisissaient de ne prendre que deux pneumatiques, Carl Edwards et Trevor Bayne notamment, qui relançaient en tête.

Bayne s’emparera de la tête deux tours après la relance et grâce au clean air sera capable de s’échapper et de compter près de huit secondes d’avance juste avant la deuxième neutralisation de l’épreuve au tour 95 pour débris. Durant cet intervalle Carl Edwards était contraint d’abandonner suite à des problèmes moteur.

A partir de la mi-course l’épreuve changera totalement de physionomie avec des neutralisations à foison pour débris ou accident. Steve Wallace, qui n’a pas supporté une poussette effectuée par Jason Leffler pour le passer au tour 106 se vengera le tour suivant envoyant la Chevrolet n°38 violemment dans le mur.

Ce même Wallace se fera remarquer quelques tours plus tard en déséquilibrant Logano. Ce dernier ne pourra éviter la Ford Mustang n°16 de Trevor Bayne ce qui créera un nouvel accident et par conséquence une nouvelle neutralisation.


Revenu en tête, Ricky Stenhouse Jr. se voyait bien gagner pour la seconde fois de sa carrière, mais les nombreuses neutralisations en fin d’épreuve auront eu raison du pilote Roush qui ne pourra rien faire sur les restarts face à Kyle Busch et Kevin Harvick.

Kyle Busch s’impose finalement avec 304 millièmes d’avance sur Kevin Harvick. Kasey Kahne, Ricky Stenhouse Jr. et Aric Almirola complètent le top-5 alors que Kenny Wallace, Michael Annett, Brad Keselowski, Steve Wallace et Justin Allgaier sont classés dans les dix premiers.

Trevor Bayne qui a mené sur cette course plus de tours que sur l’ensemble de sa carrière (Nationwide et Sprint Cup cumulées), avec cinquante-huit révolutions en tête a terminé a la treizième place.

venenatis eleifend quis Praesent felis ipsum massa