Timothy Peters s’impose à Indy grâce à une crevaison

Une crevaison peut vous faire gagner une course, voilà ce qu’il faut retenir de l’épreuve de NASCAR Camping World Truck Series disputée sur le Lucas Oil Raceway d’Indianapolis. La crevaison est intervenue juste avant la mi-course des AAA Insurance 200 ce qui a mis Peters hors séquence par rapport à ses adversaires, mais cela a surtout permis à son équipe d’améliorer la tenue de route de son truck. Peters a finalement pris la tête de l’épreuve pour la dernière fois à six tours du but.

Une fois en tête, Peters s’est échappé, il a décroché son premier succès de l’année, son troisième en carrière.

Timothy Peters : “Cela a sauvé notre soirée.”

Si Peters était content de sa victoire, un autre jeune était déçu de sa fin de course, James Buescher. Le jeune pilote de 21 ans avait récupéré la tête de l’épreuve à la mi-course et a mené jusqu’à six tours du but. Une déception pour celui qui cherche toujours sa première victoire en carrière après soixante départs dans la discipline.


James Buescher : “C’est réellement frustrant quand vous perdez la tête si tard. On ne pouvait pas être plus proche que ça de gagner, mais il n’y a rien à redire sur Timothy.”

David Starr a pris la troisième place pour ce qui est son premier top-5 depuis Talladega en 2009, soit près de deux ans ! Le rookie Miguel Paludo s’est classé à la quatrième place, juste devant le vainqueur sortant de l’épreuve, le multiple champion Ron Hornaday Jr..

Mattt Crafton, les rookies Joey Coulter et Cole Whitt, le poleman Austin Dillon et Ross Chastain, qui effectuait son premier départ dans la série, ont complété le top-10 de cette course qui n’a été ralentie qu’à quatre reprises, soit le plus petit nombre de neutralisations depuis que la Truck vient sur cette piste.

Le leader du classement général, Johnny Sauter est parti de la dix-huitième place et a mené quarante-quatre tours, il semblait alors être le pilote à battre, mais il a lui aussi connu une crevaison et n’a pu faire mieux que vingt-troisième. Du coup il voit se rapprocher Dillon à quatre unités. Le top-5 est d’ailleurs regroupé en vingt-neuf points.


Austin Dillon a mené trente-six tours et a aussi un temps semblé être un candidat sérieux à la victoire, mais un accident avec Todd Bodine en fin d’épreuve en a décidé autrement. Le pilote de la Richard Childress Racing n’a d’ailleurs pas apprécié et l’a fait savoir à Bodine lors du retour aux stands après l’arrivée en bloquant son Truck.

Douzième de l’épreuve, Todd Bodine a assumé la responsabilité de l’accident avec Dillon et a tenu à s’excuser.

Todd Bodine : “Je pensais que je l’avais passé. Austin est la dernière personne dans le Monde à qui je voudrais faire cela.”

leo et, ut Donec libero id