Elliott Sadler victime du règlement

Lors du restart du tour 194 Elliott Sadler est troisième de la course, soit le deuxième pilote sur la file intérieure. A cet instant le deuxième de l’épreuve, Justin Allgaier, est victime d’un incendie dans sa voiture suite à un problème de pompe à huile.

Allgaier écarté de la course, Sadler se place donc en deuxième position. Logique, non ? Mais voilà le règlement stipule que lorsque les voitures sont rangées sur deux files, c’est la file sur laquelle le pilote a eu un problème qui remonte d’un cran, ainsi Brad Keselowski a hérité de la deuxième place et Sadler est resté troisième.

Ce même règlement est appliqué lorsque le poleman doit partir en fond de peloton pour cause de changement de moteur par exemple. Ce n’est pas le deuxième de la course qui hérite de la première place, mais bien le troisième, qui règle ainsi l’allure jusqu’au drapeau vert et qui doit passer la ligne de départ avant le deuxième.

Cette partie du règlement a donc empêché Sadler de partir de la première ligne lors de la relance. Quand on sait que Keselowski a gagné la course quelques minutes plus tard, le pilote de la Kevin Harvick Incorporated peut l’avoir mauvaise.

Elliott Sadler : “Je ne sais pas ce qui s’est passé. J’étais troisième quand Allgaier a pris feu alors j’ai pensé que j’héritais de fait de la deuxième place., mais la NASCAR en a décidé autrement. Cela nous a pénalisé. Je ne comprends pas pourquoi quand vous êtes troisième et que le deuxième est en proie au flamme vous ne pouvez pas gagner une place.”

Un incident similaire s’était produit lors de l’épreuve de Chicagoland en juillet 2010, toujours en Nationwide. Lorsque Brad Keselowski était tombé en panne d’essence dans le virage n°3, juste avant la relance il était en deuxième position et c’est bien Kyle Busch qui avait hérité de la deuxième place alors qu’il était quatrième avant la panne d’essence de Keselowski. Ironie du sort, le plus jeune des frères Busch s’était imposé quelques instants plus tard.

Si Elliott Sadler n’a toujours pas digéré d’avoir perdu la course, Brad Keselowski ne comprenait pas la situation lorsque son spotter lui a dit de prendre la deuxième place.


Brad Keselowski : “Au début j’ai cru que mon spotter était sous l’emprise de la drogue. Mais une fois que c’était clair ça avait un sens. Le peloton était déjà en double file et lorsque c’est ainsi si un pilote se retire de la file pour quelconque raison, toute la file avance. Ce n’est pas forcément quelque chose que j’approuve, mais cela va tantôt en votre faveur tantôt en votre défaveur. Cela nous a beaucoup aidé aujourd’hui.”

Justin Allgaier n’a pour sa part pas eu le temps de prévoir l’incident.

Justin Allgaier : “Je n’ai jamais été dans cette situation. J’ai vu des étincelles provenant de sous le capot et ce fut la fin. Le moteur a commencé a avoir des ratés et tout d’un coup les flammes ont jailli.”

consequat. ipsum at sit sed elit.