Tony Stewart sauve un top-10

Tony Stewart aura passé toute la course à se battre avec sa voiture sur la piste et à connaître de nombreux déboires dans la voie des stands. Au final cette sixième place est donc un bon, voire très bon, résultat pour le double champion de la NASCAR Sprint Cup Series qui reste ainsi en vie en vue d’une qualification directe en playoffs. Au classement général il est remonté de deux places, il est maintenant neuvième, sans la moindre victoire, mais avec vingt-deux points d’avance sur le onzième, Denny Hamlin.

L’été est souvent une période prolifique pour Tony Stewart en terme de victoires. Cette année on est loin de parler de victoire, cela ressemble plus à limiter la casse qu’autre chose. Tony Stewart n’a clairement pas la voiture pour jouer la gagne à chaque course et la nervosité pourrait bien gagner toute l’équipe n°14, si celui-ci reste en ballotage jusqu’au terme de la saison régulière.

Tony Stewart : “On a eu une longue journée. Longue et dure. Finir aux portes du top-5 en se classant sixième est un bon résultat. On s’est battu toute la journée et je suis fier de Darian et des gars.”

Parti vingt-quatrième, Tony Stewart était remonté à la seizième place au tour 25 lorsqu’il fut pénalisé pour avoir percuté le cône délimitant l’entrée des stands lors de la première neutralisation. Il écopera d’un passage par les stands à la vitesse de 55 mph alors que le reste du peloton était lancé. A la sortie de la voie des stands il pointait à la trente-et-unième place, mais fort heureusement il n’avait pas perdu de tour.


Tony Stewart : “J’étais au mauvais endroit. J’avais le choix entre percuter le cône ou percuter le gars devant moi, j’ai choisi le cône. On a eu une pénalité et je suis fier des gars car on a pu revenir de derrière.”

Fort heureusement pour Tony Stewart une neutralisation est intervenue une dizaine de tours après sa pénalité. Aux environs de la trentième place à cet instant il pointait à la quatorzième au quatre-vingtième tour. La voie des stands allait de nouveau être un endroit délicat pour Tony Stewart, qui, au 96ème passage, allait percuter Kyle Busch.

Tony Stewart : “C’est une longue pit lane, mais très étroite. Je suis désolé pour Kyle Busch et ses gars car ils étaient dans un bon rythme à ce moment là. C’est une de ces journées difficiles.”

Trentième à l’amorce du centième tour, Tony Stewart évitait l’accident de Landon Cassill en passant dans l’herbe. Afin d’enlever l’herbe qui obstruait l’entrée d’air, Stewart est repassé par les stands et en a profité pour ravitailler et faire le plein de carburant. Il était cependant trop court pour aller jusqu’au bout de l’épreuve sans revenir dans les stands.

Après avoir mené pour la première fois de la journée entre le 135ème et le 144ème tour, Tony Stewart est repassé par les stands pour mettre le complément de carburant nécessaire et lors des quinze derniers tours a dépassé tous les pilotes devant lui qui tentaient le pari d’aller au bout sans ravitailler et qui ont été contraints de ralentir leur vitesse de manière importante pour rallier l’arrivée et ceux qui ont dû s’arrêter de nouveau.

Sous le drapeau à damier Stewart se classe donc à la sixième place et possède un matelas de vingt-deux longueurs d’avance sur Denny Hamlin onzième, alors qu’il reste six courses dans la saison régulière.

A l’issue de l’épreuve Stewart a eu quelques mots pour le vainqueur de l’épreuve, Paul Menard, qui a décroché son tout premier succès en carrière.

Tony Stewart : “Je suis très heureux pour Paul. Il a grandi non loin d’ici pendant longtemps. Il vient ici depuis qu’il est gamin. Cela ne pouvait arriver à un meilleur gars. C’est une victoire méritée. Je suis heureux pour lui qu’il ait décroché sa première victoire de cette façon.”

pulvinar ut Nullam risus. ante. sit ut libero at