Ryan Hunter-Reay, Mike Conway et Alex Tagliani placés sous probation !

Après quelques courses plutôt mouvementées à Toronto et Edmonton, le collège des commissaires s’est réuni afin de mettre en garde les auteurs de manœuvres dangereuses en piste. En choisissant de mettre sous probation Alex Tagliani (poleman de l’Indy 500), Mike Conway (vainqueur de la 3ème manche de la saison à Long Beach) et Ryan Hunter-Reay jusqu’au 31 décembre 2011, le président de la compétition et des opérations de l’IndyCar (Brian Barnhart ndlr) a lancé un signe fort à tous les pilotes du peloton avant la course de Mid-Ohio.

Cette décision, prise à la suite de plusieurs courses tumultueuses où les pilotes n’ont pas hésité à chercher les contacts pour se frayer un chemin dans le peloton, a pour but de calmer les ardeurs des différents protagonistes de l’IndyCar. Ainsi les officiels espèrent que les pilotes pourront comprendre qu’il n’est pas forcément nécessaire de pousser son adversaire pour le dépasser… Avec sept manches restantes, il était également question pour les instances dirigeantes de prévenir les concurrents de toute manœuvre hasardeuse envers un des leaders du championnat. Will Power, 2ème du classement général, ayant déjà été victime de la fougue de certains de ses adversaires à deux reprises (Long Beach et Toronto).

Brian Barnhart : “Nous sommes désolés de prendre de telles décisions mais le pilotage de certains concurrents a mis en danger la sécurité en piste et a modifié considérablement le déroulement de certaines courses.”

A l’issue des deux rendez-vous canadiens de Toronto et Edmonton, beaucoup de pilotes auraient pu être placés sous probation mais c’est finalement seulement trois d’entre eux qui ont été avertis officiellement : Alex Tagliani pour avoir harponné Will Power à Toronto et Graham Rahal à Edmonton, Mike Conway pour ses ‘‘contacts évitables’’ avec Ryan Briscoe à Toronto et Oriol Servia à Edmonton, et enfin Ryan Hunter-Reay pour sa collision avec Briscoe sur le Barber Motorsport Park et pour son contact avec Takuma Sato à Edmonton.

En cas de récidive de l’un de ces trois pilotes dans l’une des sept courses restantes, les officiels se réservent le droit de distribuer des pénalités…

En revanche, pour quelle raison une décision similaire n’a-t-elle pas été envisagée pour Helio Castroneves, auteur de quelques collisions ‘‘évitables’’ en début de saison…

La prochaine course a lieu ce week-end sur le circuit de Mid-Ohio où le vainqueur sortant n’est autre que Dario Franchitti, l’actuel leader du championnat.

Nullam at ut dolor consectetur fringilla ultricies vulputate, sed