Kevin Harvick s’impose en patron à Pocono

Personne, pas même la pluie, n’aura été en mesure de contester la suprématie de Kevin Harvick lors de la quatorzième épreuve de la saison en NASCAR Camping World Truck Series à Pocono. La seule incertitude concernait la consommation du pilote / propriétaire, mais Harvick parviendra à rallier la ligne d’arrivée sans encombre pour son premier succès de l’année dans la troisième division de la NASCAR.

Le double champion Nationwide a réussi à contenir Kyle Busch lors d’un green-white-checker. Les deux pilotes de Sprint Cup sont suivis par les trois premiers au championnat avec James Buescher, Johnny Sauter et Austin Dillon. Sauter est donc toujours leader avec cinq points d’avance sur Dillon et dix-neuf sur Buescher.

Parti de la pole position samedi, Kevin Harvick menait les premiers tours de l’épreuve avant un premier drapeau jaune au quatrième tour pour débris. Toujours en tête lors du restart, il reprenait une petite avance avant un léger accrochage au septième tour impliquant Brendan Gaughan, Justin Lofton et Jason White.

La course reprenait ses droits dès la neuvième boucle et Harvick prenait de nouveau la poudre d’escampette avant que la pluie ne fasse son apparition, forçant les officiels de la NASCAR à sortir le drapeau jaune au 13ème tour et le rouge au 17ème.

Harvick décidait de s’arrêter au 15ème tour comme pas mal de pilotes. Parker Kligerman, Joey Coulter et Cole Whitt avaient décidé quant à eux de rester en piste et Kligerman menait ainsi du 15ème au 24ème tour.

C’est vers 9h00 heure locale que la course reprenait ses droits ce matin et le drapeau vert faisait son apparition au 21ème tour. Trois boucles plus tard le futur vainqueur de l’épreuve reprenait les commandes de l’épreuve et ne les lâchera plus jusqu’à l’arrivée.

Le quatrième drapeau jaune est intervenu au 32ème tour pour des débris sur la piste dus à une crevaison de Nelson Piquet Jr.. Kevin Harvick choisissait à ce moment-là de tenter d’aller au bout sans s’arrêter de nouveau alors qu’il avait fait le plein pour la dernière fois lors de la quinzième boucle.

Le vainqueur du jour était donc contraint de sauver du carburant, ce qu’il faisait en coupant son moteur dans le virage n°1, mais au 37ème tour, nouvelle neutralisation pour un accident impliquant une nouvelle fois Brendan Gaughan, David Starr et Peyton Sellers. Harvick pouvait donc finir tranquillement la course.

Sellers se retrouvait arrêté dans la ligne d’entrée des stands au 42ème tour pour l’avant dernier drapeau jaune de la soirée. Harvick reprenait une légère avance dès le restart et filait vers la victoire alors que Busch et Buescher se battaient pour la deuxième position.

Todd Bodine provoquera la dernière neutralisation suite à un tête à queue, provoqué par une touchette avec Austin Dillon. Harvick relançait en tête lors d’un premier green-white-checker pour s’imposer pour la dixième fois de sa carrière en Truck Series.

at venenatis venenatis, ante. ut diam ipsum elit.