Carton plein pour Scott Dixon à Mid-Ohio

Depuis le retour de Dario Franchitti en IndyCar chez Chip Ganassi Racing, Scott Dixon fut plus ou moins mis sous l’éteignoir. Outsider plus que favori, le Néo-Zélandais n’a eu que de rares occasions de briller. Ce week-end à Mid-Ohio, le double champion IndyCar a prouvé savoir être l’égal de son coéquipier en s’imposant de main de maître avec la Pole Position, le plus grand nombre de tours menés (47) et le meilleur tour.


Parti depuis la Pole Position, Dixon a mené les débats jusqu’au 21ème tour lorsque Sebastian Saavedra est sorti de la piste au virage 3, victime d’un ennui de freins. A ce moment, Danica Patrick qui est restée en piste et James Hinchcliffe qui eu le nez fin en s’arrêtant un tour avant ont récupéré les deux premières places tandis que le reste du peloton s’arrête. Du côté de Will Power, ce drapeau jaune est synonyme de malchance puisque l’Australien alors quatrième est rentré quelques instants après la fermeture de la pitlane. Il en sera quitte pour un passage par les stands sans s’arrêter qui lui fera perdre 3 positions.

Au 26ème passage le drapeau vert est agité et Patrick restée en piste et donc en pneus usées ne peut rien faire pour contrer les attaques de ses poursuivants aux virages 4 et 5. James Hinchcliffe récupère le commandement devant Dixon et Dario Franchitti. Un peu plus loin au virage 9, E.J. Viso accroche J.R. Hildebrand et prend au piège Helio Castroneves. Et tandis que Viso peut poursuivre sa route, les pilotes Panther et Penske rentrent aux stands pour changer de museau.

En tête Hinchcliffe mène donc pour la première fois de sa carrière et conservera la tête jusqu’au 53ème tour lorsqu’il effectue son deuxième arrêt aux stands. En piste, Dixon reprend la première place et sait qu’il doit aligner les tours de qualifications pour ressortir devant le Canadien après son deuxième arrêt. En signant son meilleur tour dès la boucle suivante, c’est ce qu’il fait et lorsque Dixon s’arrête, il a suffisamment d’avance pour ressortir devant la monoplace numéro #06 du team Newman/Haas/Racing. En tête, Franchitti applique la même stratégie que son coéquipier. L’Ecossais s’arrête au 55ème tour et pendant ce temps, Graham Rahal provoque la deuxième neutralisation après s’être accroché avec Patrick au virage 2. Ce drapeau jaune tombe à merveille pour les coéquipiers Ganassi puisque le reste du peloton doit procéder à son deuxième arrêt. Une nouvelle fois, Power est victime de la malchance et ressortira derrière Briscoe dans le ventre mou du peloton.

La course est relancée au 61ème tour par Dario Franchitti mais immédiatement, Dixon prend son aspiration et le déboîte au freinage du virage 4. Le Néo-Zélandais reprend la tête de la course tandis que Franchitti se démène pour résister à la pression mise sur ses épaules par Ryan Hunter-Reay dont la monoplace marche de mieux en mieux.

En tête Dixon s’envole et porte son avance à sept secondes tandis que derrière, Hinchcliffe commet une bourde en tirant tout droit au virage 2, laissant filer un top-5. A sept tours de la fin, un autre rookie se fait prendre au piège : Charlie Kimball. Le jeune américain alors cinquième a mis sa roue avant gauche dans l’herbe au freinage du virage 6. La sanction fut immédiate et Kimball perdit six positons dans l’aventure.

Cet incident fut le dernier évènement d’une course qui fut très calme, et Scott Dixon s’en alla chercher sa première victoire de la saison, sa troisième en carrière à Mid-Ohio. A la deuxième position, Dario Franchitti fait la bonne opération puisqu’il compte désormais 61 points d’avance sur Will Power tandis que Ryan Hunter-Reay complète le podium en signant sa deuxième troisième place après celle obtenue dans son année de rookie en 2003. Le top-5 est complété par les deux coéquipiers de KV Racing Technology/Lotus : Takuma Sato devant Tony Kanaan.


Plus loin dans le classement, Alex Tagliani, sixième, revient au premier plan et devance Marco Andretti et Oriol Servia superbement remontés tandis que Sébastien Bourdais en terminant neuvième obtient son troisième top-10 consécutif. A la dixième place, Vitor Meira clôture le top-10.

Cette course bien que peu passionnante sera peut-être celle dont il faudra se souvenir puisque Will Power y a peut-être laissé ses chances d’être titré. Seulement 14ème, l’Australien n’est plus dominateur sur les circuits routiers/urbains et il lui faudra un coup de pouce pour refaire son retard face à Franchitti lors des prochaines épreuves, à commencer par la prochaine qui se déroulera sur l’ovale du New Hampshire.

sed ultricies risus. Aenean felis nunc commodo dolor. venenatis, et, lectus