La Dallara 2012 a roulé à Mid-Ohio !

Jusqu’alors, nous ne connaissions que les formes de sa carrosserie, que les chiffres communiqués par Dallara et l’INDYCAR. Mais aujourd’hui, ce lundi 08 août 2011 restera à jamais gravé dans l’histoire de l’IndyCar.


En effet, la nouvelle monoplace qui sera engagée à partir de 2012 et qui est censée faire table rase du passé a effectué ses grands débuts sur une piste officielle du championnat. Comme annoncé le mois dernier, le prototype est confié aux derniers vainqueurs des 500 Miles d’Indianapolis : l’écurie Bryan Herta Autosport et son pilote Dan Wheldon.

Moins de 24 heures après la course de Mid-Ohio durant laquelle les voitures “ancienne génération” (datant de 2003 pour les ovales et 2005 pour les routières) se sont affrontées, la piste a laissé place au futur. Oublié le son des V8 Honda 3,5L atmosphériques et place au son plus doux et plus haut perché du V6 Honda 2,2L turbocompressé.

Sur place l’émotion était palpable auprès des représentants de Dallara et de l’INDYCAR. Tony Cotman, pilote du projet 2012 ne cachait pas son immense joie :
C’est un jour superbe ! Voir le fruit d’un travail de tant d’individus en si peu de temps sur la piste. C’est le début d’une nouvelle ère en IndyCar.

C’est une voiture plus légère, elle a plus de puissance et beaucoup moins de traînée aérodynamique que la voiture actuelle, donc naturellement dans un bon jour, elle ira plus vite et c’est quelque chose que les fans attendront avec intérêt. Je pense que cela amènera une nouvelle philosophie de course avec de nouveau motoristes également. Ce sera intéressant, ce sera excitant. Ca marquera un changement.

D’après Sam Garrett, Responsable Qualité de l’usine Dallara d’Indianapolis, les fans pourront observer les différences de carrosserie entre les différents constructeurs et les écuries apprécieront l’économie budgétaire en termes de pièces détachées.

Pour le moment aucune information concernant les performances réelles de la voiture n’ont filtré et pour cause. Il ne s’agit que d’un déverminage servant à évaluer la tenue des pièces et la conformité des simulations par rapport aux données réelles enregistrées en piste. La suite du programme d’essais prévoit un test sur le speedway du Texas à la fin septembre. Seulement après Dallara pourra commencer à chercher la performance.

A noter que ce test était également le premier pour Honda dont le V6 équipe ce prototype. Mais si les japonais ont droit à un avant-goût par rapport à Lotus et Chevrolet, le travail de développement ne commencera qu’à partir du mois d’octobre, date à laquelle les motoristes pourront rouler avec leurs propres châssis confiés à leurs équipes partenaires (Chip Ganassi Racing, A.J. Foyt Racing et Sam Schmidt Motorsports pour Honda ; Team Penske pour Chevrolet). Les écuries quant à elles recevront leurs premières voitures courant décembre.

justo Donec mattis mattis id, ultricies Sed Lorem felis eleifend