Honda Indy 200 Mid-Ohio : faits et déclarations

Faits :

Après une course pleine de maîtrise, Scott Dixon s’est imposé devant son coéquipier Dario Franchitti. C’est le premier succès de l’année pour le pilote néo-zélandais, son 25ème en carrière, ce qui lui permet de se remettre en selle après sa contre performance d’Edmonton. Au championnat, Scott Dixon revient à 31 points de Will Power mais reste assez loin de son équipier (93 points ndlr).

Cette victoire est son septième podium de l’année et son troisième succès en carrière sur cette piste (en cinq participations ndlr) après celles obtenues en 2007 et 2009. Les années impaires semblent décidément bien réussir au double champion IndyCar dans l’Ohio !

Sur la deuxième marche du podium, on retrouve donc le leader du championnat Dario Franchitti. Vainqueur l’année dernière à Mid-Ohio, l’écossais monte pour la huitième fois de l’année sur le podium. Ce doublé réalisé par l’écurie Ganassi est une très mauvaise nouvelle pour Will Power qui ne termine que 14ème de la course.

En outre, la belle performance de ce Grand Prix est à mettre à l’actif du pilote américain Ryan Hunter-Reay, parti 5ème, qui sauve le week-end catastrophique de l’écurie Andretti Autosport. C’est son deuxième podium de la saison après la troisième place qui a obtenue à Toronto.

Il termine devant Takuma Sato qui décroche à cette occasion son meilleur résultat de la saison. Cinquième place pour son coéquipier Tony Kanaan qui est revenu de la seizième position sur la grille !

Enfin un mot sur nos pilotes français et francophones. Belle sixième place pour Alex Tagliani qui termine sur les talons de Kanaan. Sébastien Bourdais, quant à lui, finit pour la troisième fois consécutive dans le top-10 avec sa modeste Dallara-Honda de l’écurie Dale Coyne. La suissesse Simona de Silvestro termine à la douzième place juste devant le remplaçant de luxe de Justin Wilson, Simon Pagenaud. Après avoir terminé huitième à Barber en début de saison (en remplacement d’Ana Beatriz), le pilote Dreyer & Reinbold a réalisé une nouvelle très bonne performance alors qu’il est monté pour la première fois dans la voiture avant la séance de qualification.

Déclarations :

Scott Dixon : “Ce fût un très bon week-end pour notre équipe. Après tant d’efforts, la voiture a été fantastique et ils n’ont pas fait une seule erreur. Je suis désolé d’avoir rendu la fin de course si ennuyeuse… ce n’était pas mon but (vainqueur avec 6 secondes d’avance sur Franchitti ndlr). Lors du restart au tour 61 je me suis porté à la hauteur de Dario et j’ai pu le dépasser au freinage. C’était un peu difficile mais c’est un grand professionnel et il m’a laissé assez de place.”

Dario Franchitti : “Honnêtement, Scott (Dixon) était déchaîné aujourd’hui et il était vraiment au-dessus du lot. Depuis les tests que nous avons effectué le 28 juillet dernier, il semblait très performant. C’est un super doublé pour l’équipe et nous marquons de gros points pour le championnat aujourd’hui malgré la tentative ratée de Will (Power) de me faire partir en tête-à-queue au départ. Nous avons fait du bon travail mais c’était une course très difficile.”

Ryan Hunter-Reay : “Je n’avais pas de gourde dans la voiture pour m’hydrater et c’était extrêmement difficile. On ne s’imagine pas à quel point cet élément est important, surtout dans une course aussi physique qu’aujourd’hui ! Malgré tout j’ai vraiment apprécié mais Dario (Franchitti) était rapide à l’abord des virages lents, autrement dit dans les endroits les plus importants.”

Will Power : “C’était vraiment très difficile aujourd’hui. Ma voiture était rapide même lorsque je devais économiser de l’essence. Notre consommation était parfaite et nous avions prévu de parcourir un tour ou deux de plus que les leaders lors de mon deuxième arrêt. Cela aurait pu nous permettre de jouer la victoire dans notre dernier relais. Finalement nous avons fait un trop bon travail en effectuant une course intelligente. Je tiens à remercier mon équipe qui ont réalisé de très bons pit stops. Malheureusement nous avons été piégés par le deuxième drapeau jaune, ce qui a compromis notre course.”

tempus adipiscing Donec id ut facilisis mattis