Kevin Harvick ne répond plus

Avec trois victoires à son actif cette année (Fontana, Martinsville et Charlotte) Kevin Harvick est pratiquement assuré d’être en playoffs. Si ce n’est pas fait mathématiquement cela devrait être officiel d’ici deux ou trois courses en fonction de ses résultats.

Leader du classement général au soir de la seconde épreuve de Daytona, Kevin Harvick n’a plus intégré le top-10 depuis. Sur les quatre courses courues, il n’a pas mené le moindre tour et n’a pas fait mieux qu’onzième, c’était à Indianapolis.

Cela contraste quelque peu avec le début de saison effectué par Harvick, puisqu’après Daytona il comptait à son actif six top-5 et dix top-10.

S’il ne signe plus de bons résultats ces dernières semaines, il effectue des courses similaires à ce qu’il faisait en début d’année. A savoir nulle part la majeure partie du temps pour se montrer dans les dix ou quinze derniers pour cent de l’épreuve. Le pilote de la Richard Childress Racing remonte pratiquement à chaque fois dans les derniers tours de l’épreuve, mais n’arrive plus à faire la différence comme en début d’année lorsqu’il était capable de gagner.


Si ses résultats ne sont pas catastrophiques (seizième, vingt-et-unième, onzième et quatorzième lors des quatre dernières épreuves), ils ne sont pas dignes d’un pilote se battant pour le titre. Résultat il est passé de la première place avec cinq longueurs d’avance sur Carl Edwards à la cinquième avec un déficit de vingt unités. De quoi songer à enrayer cette mauvaise dynamique.

Vainqueur sur les cinq dernières pistes de la saison régulière, Kevin Harvick arrivera-t-il à décrocher un quatrième succès cette année ? Sur les quatorze pistes sur lesquels il s’est imposé durant sa carrière il ne s’est jamais imposé plus d’une fois, à l’exception de Daytona, Chicagoland et Phoenix où il compte deux succès.

Un bon résultat lui permettrait de sortir de cette mauvaise passe, sa plus mauvaise de la saison. En mai il avait enchaîné deux courses hors du top-10 à Richmond puis Darlington avant de signer une dixième place à Dover.

massa et, felis dolor. non Lorem