Simona de Silvestro retrouve la forme

Une voiture en feu au Texas l’année dernière, un envol dans les grillages lors des essais pour l’Indy 500, un gros contact avec le mur à Milwaukee… voici quelques uns des accidents subis par Simona de Silvestro depuis son arrivée en IndyCar Series en 2010. En un peu moins de deux saisons, la Suissesse a connu plus de gros accidents que certains pilotes dans toute leur carrière !

Forcément cette succession d’événements a affecté quelque peu sa confiance et lui ont même fait se demander si elle voulait vraiment revenir derrière un volant. Mais ce serait oublier un peu vite la détermination et le talent de Simona qui ose affronter tous les challenges ! La jeune pilote de 22 ans (elle fêtera son 23ème anniversaire le 1er septembre prochain ndlr) est heureuse en IndyCar et préfère aller de l’avant.

“C’est vraiment difficile quand on se blesse physiquement car ça bouleverse également tout le reste. Mais quand j’y pense, je me dis que j’ai déjà subi trois énormes accidents donc je devrais être débarrassée pour les deux prochaines années !”

Simona de Silvestro a effectué une très belle saison 2010, terminant 19ème du classement général et rookie de l’année, alors qu’elle n’avait jamais piloté sur ovale auparavant. C’est cette même saison qu’elle a connu son premier gros crash au Texas quand sa voiture s’est transformée en brasier. L’équipe de secours ne pouvant pas la sortir immédiatement de sa voiture, le feu commença à se propager. La malchance de Simona ne s’arrêta pas là puisque les commissaires ont eu un problème avec un extincteur récalcitrant. Après de longues secondes, et une belle frayeur, de Silvestro fût sortie de la voiture avec des brûlures mineures à une main.

Malheureusement elle n’eût pas la même chance cette année à Indianapolis. Lors des essais, la suspension arrière droite de la voiture n°78 céda ce qui eût pour conséquence d’envoyer Simona dans les grillages. Son atterrissage sur la piste et sa glissade de quelques centaines de mètres déclencha un début d’incendie sur sa monoplace. Souffrant de brûlures aux deuxièmes et troisièmes degrés sur ses deux mains, Simona fût tout de même autorisée à disputer les qualifications deux jours plus tard. Malgré les bandages, la pilote suisse réussit à se qualifier en 23ème position.

Les qualifications se déroulant une semaine avant la course, Simona eût beaucoup de temps pour repenser à son accident qui était le second à se terminer dans les flammes… Toutes les questions qu’elle pût se poser ne lui ont pas permis de se rassurer, bien au contraire.

Keith Wiggins (propriétaire du team HVM Racing) : “Le vrai problème n’était pas le choc ou l’accident en lui même mais bien le feu. C’était la deuxième fois qu’elle se retrouvait dans une telle situation. Alors que l’on dit à tout le monde que les incendies en sport automobile appartiennent au passé, Simona était brûlée pour la deuxième fois en moins de six mois ! Ca l’a forcément affecté.”

Simona de Silvestro s’est posée beaucoup de questions pendant la semaine (avant la course) et elle a même considéré abandonner le sport automobile ! Mais en ce dimanche 29 mai 2011, pour le bonheur de tous, Simona était bien présente sur le Brickyard. Sa course se termina rapidement après un contact avec le mur mais elle a gagné ce jour là le respect de ses pairs et de ses fans en s’alignant au départ.

Un mois plus tard sur le Milwaukee Mile, Simona connu une nouvelle fois la douleur. Alors qu’elle tentait de se qualifier, la Suissesse percuta le mur très violemment. Malgré des blessures à la tête, elle pris le départ de la course mais se retira après 11 tours pour aller directement au centre médical. Diagnostiquée avec une commotion cérébrale Simona n’eût pas l’autorisation de disputer la course sur l’oval de l’Iowa.

Mais au lieu de se renfermer sur elle même, de Silvestro fût plus que jamais déterminée après son troisième gros choc en carrière. Toujours blessée aux mains, elle finit 10ème à Toronto (son premier top-10 depuis les deux courses routières de St. Petersburg et Barber) et était en mesure de répéter cet exploit à Edmonton avant de renoncer sur problème mécanique. Mais l’essentiel était là, la confiance était revenue dans le clan HVM.

Le week-end dernier à Mid-Ohio, Simona de Silvestro a effectué une nouvelle belle performance sur un circuit très physique en se classant 12ème de la course.

Les accidents que Simona de Silvestro a connu ces derniers mois ont sans aucun doute renforcé sa détermination. Encore un peu en retrait sur les ovales, la Suissesse aura encore l’occasion de briller en cette fin de saison où quatre pistes seront nouvelles pour toutes les équipes.

“Je pense que c’est difficile pour tout le monde de passer par de telles étapes, mais il faut réussir à retirer les choses positives. C’est ce qui me rend plus forte et qui va me permettre de progresser !”

Une belle preuve de motivation pour la jeune suissesse qui va tenter de décrocher un nouveau top-10 sur l’oval du New-Hampshire ce week-end.

risus. et, mattis Nullam porta. ipsum vel, elit. felis mi, Sed