Brad Keselowski est prêt pour Watkins Glen

Suite à sa victoire obtenue à Pocono Brad Keselowski est entré dans le top-20 du championnat et a maintenant en sa possession la première des deux wild cards en vue du Chase. Toujours blessé aux deux chevilles suite à son accident survenu il y a près de dix jours maintenant, Brad Keselowski a beaucoup à perdre ce week-end, mais s’il parvient à limiter les dégâts il pourra alors envisager de participer aux playoffs pour la première fois de sa carrière.

Pour la seconde course routière de la saison Brad Keselowski aura à disposition un tout nouveau châssis, le PRS-741. Plutôt à l’aise à Sonoma, dixième de la course après avoir lutté pour une place aux portes du top-5, Brad Keselowski pourrait bien être une nouvelle fois un outsider.

Afin de reposer au maximum ses chevilles, Brad Keselowski ne participera pas à l’épreuve de Nationwide demain comme c’était initialement prévu. Kurt Busch, vainqueur de cette course en 2006, sera au volant de la Dodge Challenger n°22.

Brad Keselowski : “Lundi après une bonne nuit je me sentais mieux. Une victoire est un bon médicament. Cela va prendre du temps de guérir correctement. Les bonnes voitures sont faciles à piloter quand vous êtes blessés ou malades et Paul en a construites de très bonnes cette année. Ce sera difficile dans la voiture ce week-end, mais je dois serrer les dents une fois de plus parce que l’on ne peut pas se permettre de perdre du temps sur blessure pour jouer le Chase.”

Paul Wolfe, le chef d’équipe de Brad Keselowski, sera à domicile ce week-end puisqu’il a grandi à 150 miles à l’Est du Watkins Glen International. Il a pris part à une course de Nationwide et quatre de K&N Pro Series sur le Glen pour un meilleur résultat de troisième en K&N, c’était en 2001.


Roger Penske a quatre-vingt-cinq départs au Glen en tant que propriétaires dans dix catégories différentes dont l’IndyCar, la NASCAR Sprint Cup Series, le Grand-Am ou encore la Formule 1. Douze courses ont été remportées par une voiture étant la propriété de Roger Penske.

C’est en 1991 qu’une voiture Penske a effectué ses débuts en Cup à Watkins Glen. Qualifié vingtième, Rusty Wallace s’est finalement classé quatrième. Jamais une voiture Penske ne s’est imposé en Sprint Cup au Glen.

Brad Keselowski : “Watkins Glen est un circuit routier extrêmement rapide. Il n’est pas aussi technique que Sonoma et ne requiert pas autant de finesse, mais vous devez prendre vos marques. Au Glen vous devez vous concentrer sur le moment où il faut freiner fort. Vous pouvez jeter votre voiture dans les virages un peu plus fortement qu’à Sonoma du fait des nouveaux dégagements car vous n’avez plus à vous inquiéter d’être coincé dans le sable. J’apprends toujours comment devenir un meilleur pilote de courses routière, mais ça commence à venir.”

porta. ut massa velit, commodo Donec