Carnet de bord NASCAR : Jour 2

Levé à 04h20 (merci le décalage horaire), je suis arrivé au circuit à 06h30 dès l’ouverture me permettant ainsi de profiter du petit déjeuner offert aux médias (l’ACO devrait prendre des notes) avant d’attaquer la journée. Au programme d’aujourd’hui les essais et une qualification en GrandAm ainsi que des essais en NASCAR Nationwide Series et Sprint Cup. S’ajoute à cela 18 conférences de presse et vous comprendrez que ce deuxième jour a été très chargé. Il y avait malheureusement plusieurs conférences de presse en même et j’ai donc dû faire des choix.

La journée a commencé avec le montage d’une première vidéo que vous pouvez voir ici. Après cela, plusieurs pilotes nous rendent visite en salle de presse. Paul Menard, Marcos Ambrose et Juan Pablo Montoya sont les premiers à répondre aux questions des journalistes. L’ambiance est très détendue et les blagues fusent.

Direction ensuite les garages de la NASCAR pour assister au déchargement des voitures des équipes de Sprint. C’est une véritable fourmilière que se met en marche à l’ouverture des grilles. Chaque équipe doit préparer la voiture et lui faire passer l’inspection avant la première séance d’essai qui se déroule 4 heures plus tard. Pas de temps à perdre donc. Pour moi c’est l’occasion de faire un grand nombre de plans pour les vidéos et surtout de côtoyer tous les pilotes de la série. Si les mécaniciens sont déjà tous concentrés sur les voitures, pour les pilotes, cette première matinée est plutôt cool et ils sont donc très accessibles pour les fans.

Pendant ce temps, les voitures de la série GrandAm entrent en piste pour la première séance d’essai. J’en profite pour me rendre à l’intérieur du virage n°1 pour en prendre plein les yeux. Avec mon accréditation et un beau chasuble de photographe, j’ai accès à toutes les zones du circuit alors j’en profite un maximum. Les Daytona Prototype rentrent vraiment très vite dans ce virage n°1 et le départ s’annonce chaud. Demain j’ai déjà bloqué un peu de temps pour faire le tour du circuit à pied et ‘spotter’ le plus possible de voitures.

A midi il fait déjà très chaud et c’est à ce moment que les voitures de Sprint entrent en piste. Je ne reviens pas sur le résultat de cette séance, mais vu du bord de la piste voir ces voitures de NASCAR se dandiner sur un circuit routier reste quelque chose de très bizarre. Avant de prendre un coup de soleil et que mes yeux soient brulés (j’ai oublié mes lunettes de soleil à l’hôtel), je retourne en salle de presse pour retrouver la climatisation et manger un peu. C’est le sponsor de la course qui régale alors nous avons le droit de tester toutes les sauces disponibles au catalogue de Heluva Good. Pour accompagner ces sauces, c’est Burger maison, Poulet frit, Peau de patate (si si !) et un peu de légume.

Après cette petite pause retour en piste avec un nouveau petit séjour dans les garages du GrandAm et de la NASCAR. Petit moment privilégié, je croise Richard Petty avec qui j’entame la conversation. Ce n’est pas la première fois que je discute avec lui, mais cela me fait toujours le même effet. C’est une véritable légende vivante alors j’en profite un maximum. Je termine en lui demandant de parler français. Il me lâche trois mots et éclate de rire. C’est en vidéo et je vous le mettrait en ligne dès que j’ai un moment. Dans les équipes la tension est clairement montée d’un cran et certaines sont déjà moins accueillantes. Je vous laisse voir sur Facebook ou dans la vidéo résumant la journée comment Chad Knaus m’a fait dégager du stand. Lui c’est fait, je l’aime pas !

La deuxième séance de la Sprint se termine et il temps pour moi d’enregistrer le résumé de cette journée de vendredi. Équipé de mes notes et de ma caméra HD, je me poste au bout des garages et je me lance. Je vous laisse découvrir dans la vidéo la petite surprise à laquelle j’ai eu droit. Cet instant restera à coup sûr l’un des meilleurs souvenirs de ce séjour aux USA.

Une fois l’enregistrement effectué, je me rend dans le Hauler de la Ford n°32 Bully Hill Vineyards où j’ai rendez-vous avec le pilote Canadien Andrew Ranger pour une entrevue. Très simple (dans le bon sens du terme) Andrew se livre facilement, même si avec son accent très marqué, je ne suis pas sûr d’avoir tout compris. Vous pouvez d’ailleurs juger par vous même sur la vidéo.

Retour ensuite en salle de presse pour monter tout cela et mettre le résumé en ligne assez vite pour qu’il soit lisible dès samedi matin en France. C’est maintenant chose faite. Il est presque 21h00 et après avoir rapidement avalé une pointe de pizza et quelques cookies, il est l’heure pour moi de fermer le PC pour rentrer à l’hôtel. Et vous savez quoi ? Demain on recommence, debout vers 05h00 pour être tôt au circuit. Mais le pire c’est que cela ne m’embête pas du tout. C’est grave docteur ?

Pour voir plus de photos de ce deuxième jour, cela se passe sur la page facebook d’US RACING.
Vous pouvez également suivre ce carnet de bord en direct grâce au Facebook du site et également sur le Twitter de la rédaction.

Retrouvez chaque jour le carnet de bord de Arnaud REMY, envoyé spécial à Watkins Glen puis sur le circuit du Michigan.

consectetur elementum ut sem, suscipit massa tempus leo. libero quis tristique