Carnet de bord NASCAR : Jour 3

Troisième jour à Watkins Glen. Levé 5h00 pour une arrivée au circuit à 06h30. Je suis le premier en salle de presse et j’en profite donc pour prendre un bon petit déjeuner. Ensuite direction les garages. Je pars les mains dans les poches avec seulement mon téléphone portable. Je veux profiter de l’ambiance sans avoir à faire des vidéos ou prendre des photos pour le site. Je tweete pas mal histoire de vous faire profiter de l’instant. Au final plus de 50 tweets dans la journée c’est mon nouveau record.


Je suis le seul média présent au milieu des mécaniciens de la Nationwide, premiers à entrer en action aujourd’hui. Dès 7h30, une large majorité des moteurs tournes déjà et certaines voitures sont poussées jusqu’à l’inspection avant les qualifications. Cela sent bon la gomme chaude et le carburant brulé. J’ai mes bouchons d’oreilles et je me demande toujours comment les mécaniciens peuvent travailler sans ! Le bruit des V8 est assourdissant.


Direction ensuite le garage du Grand-Am. Pas d’activité avant 14h00 pour cette série et cela se voit. La plupart des équipes sont restées couchées et les structures sont encore fermées.
Sur le chemin retour vers la salle de presse je fais un petit détour dans le garage de la Sprint qui vient juste d’ouvrir ses grilles. J’échange avec un des officiels de la série en charge des inspections. C’est lui qui m’a expliqué pourquoi Jimmie Johnson et Carl Edwards ont le droit à des garages doubles.

Finalement je décide de ne pas retourner tout de suite en salle de presse et me rend plutôt au village avec tous les animations organisées par les sponsors pour les fans. L’ambiance y est déjà très chaude et comme à chaque fois, les marques ont sorti le grand jeu. Moi c’est un Funny Car de Toyota qui attire mon regard. Fan de NHRA, c’est la première fois que je vois une bête comme celle là de si près. J’ai même la chance de pouvoir monter dedans !


En plus des animations, il y a de quoi nourrir plusieurs villes ! en vous débrouillant bien vous pouvez même manger gratuitement puisque de nombreux sponsors sont des marques de nourriture et vous font gouter leurs produits. Sinon vous pouvez toujours craquer pour le fameux Corn Dog !


Je reviens en salle de presse juste à temps pour assister à la conférence de presse de Kurt Busch. Interrogé sur sa querelle avec Jimmie Johnson, l’ancien champion ne mâche pas ses mots. L’histoire n’est clairement pas terminée entre les deux hommes.


Comme prévu je décide de suivre la séance de qualification de la NASCAR Nationwide Series du bord de la piste. Équipé de mon appareil photo, ma caméra HD et mon chasuble passe partout, je pars donc faire le tour du circuit à pied en bord de piste.


2h et 4kms plus tard, je suis de retour en salle de presse. Épuisé, en sueur, mais heureux. En plus d’avoir pu prendre des photos et faire des vidéos au plus près de la piste, ce tour m’a permis de rencontrer les fans postés en bordures des grillages. en particulier John, un boonies (c’est lui qui le dis et je vous laisse chercher la traduction) et un fan pur et dur de NASCAR. Il doit bien lui manquer une trentaine de dents, mais il n’a pas manqué une course au Glen depuis 15 ans ! Comme il dit, il vit NASCAR, respire NASCAR et Ch… NASCAR (la classe !).

Je suis resté pas mal de temps à la chicane au bout de la ligne droite arrière. Les voitures arrivent très vites et les plus rapides passent le deuxième virage sur trois roues. Vraiment impressionnant. Pour les fans, l’ambiance est proche de celle des 24 heures du Mans, avec des tentes et des campings cars collés au grillage à seulement quelques mètres de la piste.


En revenant, je passe par le cœur du Camping histoire de rencontrer des gens. Au moment de prendre un couple en photo, ils me donnent un papier avec leur e-mail en me demandant de leur envoyer. 😉 Un peu plus loin j’apprends à jouer au redneck horseshoes avec un vrai redneck justement. Un fan de Rusty Wallace. 😉 Il m’explique que c’est un jeu d’hommes (bof), pour tuer le temps entre les activités en piste. Après quatre tentatives sans marquer un seul point je décide d’abandonner. Je me fais un peu charier et on me traite même de chaton français 😉 (enfin si je traduis bien lol). On me propose même une Bud, mais ce sera pour une autre fois.


En salle de presse, je reçois enfin un mail que j’attendais depuis jeudi. Après deux demandes et une relance par téléphone je décroche enfin une entrevue avec Monica Palumbo. Ce nom ne vous dit rien ? Et bien c’est Miss Sprint Cup ! Rendez-vous est pris à 13h15 au 1er étage du Media Center. Je suis arrivé 15 minutes avant histoire de pas rater mon coup. A 13h15 pile ! Et oui les américains ne rigolent pas avec les planning, Monica arrive escortée par un boss de Sprint et une chargée de communication. D’entrée on m’annonce que je n’ai pas le droit de poser une question sur l’affaire Page Duke. C’est clair et net. Pour mettre en valeur le regard de la belle nous sortons sur la terrasse du média center qui donne sur la Victory Lane. 10 minutes plus tard l’entrevue est bouclée. J’ai le sourire, Monica aussi et Geoffroy, membre d’US RACING a un rencard pour l’épreuve d’Homestead.


Après tant d’émotions je me dépêche de monter la vidéo afin de pouvoir suivre la course de Nationwide. Petit frisson lors de l’hymne national d’avant course lorsque tous les journalistes en salle de presse se lèvent. Je me sens bien seul petit français alors je fais comme tout le monde ;).
Je passe la course à aller et venir entre la salle de presse (climatisée) et la pitlane. C’est vraiment différent de suivre une course de NASCAR sur un circuit routier. Sans les images, on profite quand même moins du spectacle.


A 4 tours de l’arrivée je décide de quitter la pitlane pour me rendre sur la Victory Lane dans l’espoir d’avoir une bonne place pour la célébration. Bien installé sur l’estrade juste en face du podium je regarde la fin de la course sur un écran géant. Et quelle fin de course ! J’ai ensuite la chance de vivre la célébration de Kurt Busch à quelques mètres de lui, ma chemise est bonne à lavée avec la bière et le Gatorade balancés.


Je m’empresse ensuite de revenir en salle de presse pour envoyer les photos à Geoffroy qui pourra rapidement mettre le résumé en ligne avec nos propres clichés.

Il est encore tôt et je décide d’enregistrer tout de suite le résumé de la journée. Pour cela je trouve un coin sympa dans l’herbe situé juste à côté de la pitlane. Au moins là, Carl Edwards ne risque pas de venir m’embêter. Une fois le sujet bouclé retour en salle de presse pour effectuer le montage en regardant la course de Grand-Am sur les télévisions mises à notre disposition. La salle de presse est déjà presque vide. Il est clair que la grande majorité des journalistes est là pour la NASCAR et non pour ce championnat. Je termine le montage à 19h30 et termine la journée en regardant la fin de la course tranquillement sans stress.

A demain 😉

Pour voir plus de photos de ce troisième jour, cela se passe sur la page facebook d’US RACING.
Vous pouvez également suivre ce carnet de bord en direct grâce au Facebook du site et également sur le Twitter de la rédaction.

Retrouvez chaque jour le carnet de bord de Arnaud REMY, envoyé spécial à Watkins Glen puis sur le circuit du Michigan.

nunc risus eleifend ut dolor. non tempus Sed et, mi,