Dallara 2012 : pas de diversité avant 2013

La saison 2012 d’IndyCar verra l’arrivée d’un nouveau châssis, d’une nouvelle carrosserie, de nouveaux moteurs mais pas de… constructeurs de kits aérodynamiques.


Au mois de mars les constructeurs avaient émis leurs craintes quant à l’introduction des kits aérodynamiques qui allaient faire augmenter leur budget “équipement 2012”. Randy Bernard leur avait répondu qu’il allait analyser le problème et qu’il allait réfléchir à une solution. La réponse est tombée aujourd’hui au New Hampshire : il faudra attendre 2013 avant de voir des kits Chevrolet, Lotus, Honda (ou ORECA?).

Lors d’un vote organisé par l’INDYCAR, les patrons d’écuries ont voté à l’unanimité le report des kits aéro. L’année prochaine, le nouveau châssis Dallara IR12 sera uniquement habillé par un kit Dallara.

Bernard a rencontré les patrons d’écuries samedi pour leur annoncer le résultat du vote.
Je ne veux pas nous voir baisser de 26 à 16 voitures à cause de l’ajout d’une dépense pour un kit aéro. Donc nous nous concentrerons uniquement sur nos nouveaux moteurs et sur la nouvelle voiture. Les propriétaires étaient tous inquiets par ce point et nous voulons faire ce qui est le mieux pour eux.

Michael Andretti, patron et propriétaire de l’écurie Andretti Autosport ne cachait pas son soulagement après cette annonce :
J’ai poussé très dur pour ça et je suis satisfait d’entendre cette nouvelle. Mon argument est ‘Pourquoi maintenant ? Quelle est la raison ?’ Nous avons de nouveaux moteurs et une nouvelle voiture l’année prochaine, donc nous pourrons créer une nouvelle histoire (ndlr : un buzz) en 2013.

De son côté, A.J. Foyt trouve cette décision logique et ne comprend pas comment il aurait pu en être autrement :
Ca coûte tellement pour courir. Je ne sais pas comment les gens font pour le faire et l’année prochaine sera très chère. Ca va nous coûter environ 3 millions de dollars juste de notre poche pour engager une seule voiture comme nous.

Même si ce nouvel équipement coûtera 40% de moins que l’actuel, le problème est qu’il faudra tout racheter pour les écuries et que rien ou presque ne pourra être conservé puis réutilisé sur la prochaine Dallara.
Les seules choses que l’on ne jettera pas sont les jantes et les amortisseurs.“, avoue Dale Coyne.

Enfin, Dennis Reinbold, co-propriétaire de Dreyer & Reinbold Racing tient à rassurer les fans :
Aucun d’entre nous n’est opposé à l’idée d’avoir des voitures différentes, mais nous sommes tous inquiets à propos des dépenses. Passons d’abord cette première année avec les nouveaux moteurs et seulement après on pourra commencer à regarder du côté des kits aérodynamiques.

id ut luctus id, fringilla nec Phasellus