Klaus Graf résiste à Guy Smith pour s’imposer à Road America

Cent-douze millièmes de seconde, voilà l’écart à l’arrivée entre Klaus Graf et Guy Smith après 107 tours courus et quatre heures de course ! Le pilote de la Lola/Mazda a tout tenté dans les quinze dernières minutes pour prendre la tête notamment en passant dans l’herbe lors du dépassement des GT, mais rien n’y a fait. Klaus Graf, qui avait perdu la course dans l’avant-dernier virage l’an dernier, a tenu bon jusqu’au baissé du drapeau à damier.

Luhr/Graf s’imposent donc devant Dyson/Smith. La troisième LMP1 est celle de Burgess/McMurry/Lewis à la septième place du classement général.

En LMPC Leitzinger/Junco se sont imposés devant Lux/Zugel/Julian et Montecalvo/Bennett.

En GT BMW n’a pas gagné, mais encore une fois la marque allemande est montée sur le podium en y plaçant ses deux voitures. C’est Ferrari qui s’est imposé grâce à l’équipage du Risi Competitione n°62 composé de Melo et Vilander. La BMW n°55 de Werner et Auberlen a coupé la ligne neuf secondes après la Ferrari, alors que la n°56 de Muller et Hand complète le podium. Dirk Muller aura attendu les dernières minutes de la course pour s’assurer le podium en dépassant Bergmeister sur la Porsche n°45 du Flying Lizard dans le virage n°1, par l’extérieur, à moins de quinze minutes de la fin de l’épreuve.


Enfin, dernière catégorie représentée, la GTC, Bleekemolen et Pappas s’imposent devant Ende/Pumpelly et Edwards/Kauffmann/Cisneros.

A noter qu’il y avait une seule LMP2 d’engagée, la n°055 de Tucker/Bouchut/Diaz qui coupe la ligne d’arrivée en cinquième position au classement général à quatre tours du vainqueur.

La prochaine épreuve se déroulera le premier week-end de septembre dans les rues de Baltimore. Ce sera la première venue de l’American Le Mans Series dans les rues de cette ville du Maryland.

dictum ut ipsum venenatis odio non quis leo Sed