Willy T. Ribbs de retour en piste à Baltimore

Willy T. Ribbs, le pilote Afro-américain le plus victorieux de l’histoire, pilotera une monoplace de l’écurie Willy T. Ribbs Racing (en temps que propriétaire, il fait rouler le jeune Chase Austin cette année. Ndlr) lors de la course inaugurale de Baltimore. Ce retour est pour le moins surprenant puisque Ribbs, qui a également été commentateur pour la télévision américaine, n’a pas conduit de monoplace depuis plus d’une décennie (sa dernière course date de 1999 sur le Las Vegas Motor Speedway en IRL. Ndlr).

Willy T. Ribbs, qui est également le premier pilote de couleur a avoir piloté une Formule 1 (une Brabham en 1986 sur le circuit d’Estoril. Ndlr), s’est laissé convaincre par ses amis et partenaires de reprendre le volant d’une monoplace.

Willy T. Ribbs : “Même si je ne suis pas monté dans une voiture depuis 10 ans, je n’ai jamais officiellement pris ma retraite. Mon ami Chris (Miles, un de ses partenaires financiers. Ndlr) m’a annoncé qu’il avait une idée de course pour moi lorsqu’il a entendu Wally Dallenbach (ex-pilote NASCAR. Ndlr) lors d’un direct de l’INDYCAR qu’il souhaitait piloter une voiture d’IndyLights.

“Finalement Wally n’a pas pu le faire, mais plus Chris me parlait de ce projet et plus j’étais excité à l’idée de piloter de nouveau. Baltimore est l’endroit parfait pour mon retour même si je sais que tout le monde pense que je ne devrais pas courir contre tous ces jeunes. Cela dit, quand les pilotes de Sprint Cup vont courir en Trucks ou en Nationwide personne ne leur dit rien et c’est aussi pour cela que j’ai envie de reconduire.”

Chris Miles a toujours voulu faciliter l’accès au sport automobile pour les minorités à travers sa société (Starting Grid Inc. Ndlr). C’est également lui qui a pu permettre à Willy T. Ribbs de créer son écurie d’IndyLights début mai 2011 pour disputer la course d’Indianapolis (Chase Austin a terminé 22ème. Ndlr).

Chris Miles : “Je souhaitais rendre hommage à Willy de la meilleure façon que je connaisse. Je pense que peu de personnes se souviennent ce qu’il a réalisé pour toutes les minorités qui rêvaient de s’impliquer dans le monde du sport automobile. Le faire rouler à Baltimore est une manière de lui dire merci.

Alors que certains pensent que ce retour est simplement une opération marketing, Willy T. Ribbs aura à cœur de faire une bonne performance avant de laisser son baquet au jeune et prometteur Chase Austin dont le but est bien évidemment d’accéder au championnat IndyCar Series d’ici quelques années.

mattis et, diam luctus libero non elit.