Brad Keselowski remporte la bataille de Bristol

On attendait Kyle Busch on a finalement eu Brad Keselowski. Le pilote de la Penske Racing s’est montré le plus solide lors du dernier relais pour aller chercher sa troisième victoire de la saison et sa seconde en quatre courses. C’est aussi son premier succès à Bristol.

S’il n’avait pas la meilleure voiture de l’épreuve, Keselowski a passé toute la course avec les meilleurs et a parfaitement géré son dernier arrêt ravitaillement pour repartir devant les Kenseth, Gordon et Johnson pour aller couper la ligne d’arrivée avec 951 millièmes d’avance sur Martin Truex Jr..

Jeff Gordon est celui qui a le plus mené lors de cette course, le pilote de la Hendrick Motorsports, quintuple vainqueur à Bristol semblait bien parti pour ajouter une sixième victoire sur le demi-mile le plus rapide du Monde, mais le dernier arrêt l’a vraiment tué et il n’a pas pu prendre l’avantage sur Truex pour remonter sur Keselowski. Gordon termine donc la course à la troisième place après avoir offert une superbe bataille avec Matt Kenseth et Jimmie Johnson lors de la dernière relance.


Jimmie Johnson termine à la quatrième place, alors que Jamie McMurray signe un top-5, son second de la saison.

Le top-10 de l’épreuve est complété par Matt Kenseth, Denny Hamlin, Ryan Newman, Carl Edwards et Marcos Ambrose.

Parti de la pole position, Ryan Newman allait mener les premiers tours avant que Jeff Gordon ne le rattrape et ne commence sa domination. Pendant ce temps-là les pilotes engagés en start & park avaient déjà abandonné. Robby Gordon, Scott Speed, Mike Skinner, Joe Nemechek et Michael McDowell n’ont pas vu le cinquantième tour de l’épreuve.

Dès le premier drapeau jaune, intervenu au trente-troisième tour pour cause de débris, plusieurs leaders choisissaient de s’arrêter pour ajuster, c’était le cas de Jeff Gordon et de bon nombre de ses adversaires. Keselowski au contraire, choisissait de rester en piste. Malgré être reparti aux alentours de la quinzième place, Jeff Gordon profitait de ses pneumatiques frais pour remonter à un ses adversaires et lors de la deuxième neutralisation au tour 105 tout le monde s’arrêtait ce qui fait que plus personne n’était en stratégie décalée.

La course connaîtra une troisième neutralisation, toujours pour débris au tour 135 avant de connaître une longue période sans drapeau jaune, ce qui débouchera sur un arrêt collectif sous drapeau vert, un exercice très particulier à Bristol puisque les pilotes ne parcours que la moitié de la ligne des stands, celle dans laquelle est située leur emplacement.

Quelques minutes après le ravitaillement sous drapeau vert la course allait connaître son premier accident avec David Reutimann, Denny Hamlin, Paul Menard et David Stremme. Le pilote de la Michael Waltrip Racing était le plus sévèrement touché et était contraint de repasser par les garages pendant de longues minutes pour réparer. Il terminera l’épreuve à une anonyme trente-sixième place à soixante-dix tours du vainqueur.

Au tour 362 c’était Mark Martin qui allait taper le muret intérieur puis l’extérieur, là encore le passage par les stands était obligatoire pour réparer dans un premier temps, puis abandonner du fait de dégâts trop importants.


La sixième et dernière neutralisation interviendra au tour 415 lorsque Kyle Busch s’en est allé frotter le muret, laissant ainsi échapper toute chance de victoire. Le pilote de la Joe Gibbs Racing n’a cependant pas trop endommagé sa carrosserie et s’est finalement classé quatorzième de l’épreuve.

Totalement largué lors des essais Tony Stewart n’a pas relevé la tête en course et termine finalement à la vingt-huitième place à plus de trois tours. Sa dixième place est désormais menacée par Brad Keselowski qui n’a plus que vingt-et-un points de retard sur le double champion. Clint Bowyer a lui aussi perdu une belle occasion de faire un rapproché au classement général en se classant vingt-sixième à deux tours !

Au classement général Kyle Busch conserve la tête du championnat, mais voit revenir Jimmie Johnson à égalité. Matt Kenseth grimpe à la troisième place alors que Carl Edwards est quatrième. Pour l’instant seuls ces quatre pilotes sont assurés de participer au Chase. Kevin Harvick, sur une spirale négative chute à la cinquième place, alors que les dernières positions du top-10 restent inchangées avec dans l’ordre Jeff Gordon, Ryan Newman, Kurt Busch, Dale Earnhardt Jr. et Tony Stewart.

felis nec fringilla facilisis commodo quis,