Baltimore Grand Prix : Présentation

Pour la première fois de son histoire, la ville de Baltimore va accueillir une épreuve d’IndyCar et le moins que l’on puisse dire est qu’elle s’est donné du mal pour être prête à temps.

Pour l’avant-dernière course routière du calendrier, les chances de victoire seront mieux réparties entre les pilotes et les écuries. En effet le terrain de jeu étant tout nouveau, la différence se fera sur la capacité des ingénieurs à définir une base de réglage immédiatement efficace tandis que les pilotes devront sortir du lot grâce à leur faculté à appréhender le plus vite possible un tracé inconnu.


Lors des cinq dernières saisons, deux pilotes ayant remporté une épreuve inaugurale se sont également emparés du titre de champion : Dario Franchitti sur l’Iowa Speedway en 2007 et Scott Dixon à Edmonton en 2008. Alors est-ce que l’un des deux prétendants au titre s’imposera avant de filer vers la couronne suprême ?

Du côté des rookies, cette course pourrait accoucher d’un petit bouleversement au classement. Pour le moment, J.R. Hildebrand mène le championnat des débutants mais sa contre-performance de Sonoma a permis à James Hinchcliffe de revenir à seulement 3 petites longueurs du pilote Panther Racing. Sur une pente ascendante, Hinchcliffe malgré une course en moins, pourrait quitter Baltimore en tête du classement des rookies.

L’oeil du pilote :
L’arrivée sur un nouveau circuit est un défi très intéressant pour un pilote surtout lorsque ses adversaires sont dans la même situation que lui. La première clé de la réussite est évidemment l’apprentissage de la piste. Pour cela, les équipes passeront au peigne fin la piste lors de leur balade à pied durant laquelle tous les repères visuels et les aspérités du bitume seront méticuleusement analysés et notés.
Ensuite le moment tant attendu va arriver : les premiers tours de roue. Ici le pilote devra absolument tout faire pour emmagasiner le plus de temps en piste. Chaque tour sera synonyme de données à analyser lors du débriefing d’après séance. Ce temps de roulage est d’une valeur inestimable pour le pilote et son équipe car c’est le seul moment qui permet à l’écurie de vérifier la pertinence de sa préparation.

D’un point de vue pilotage, le circuit urbain de Baltimore ne sera certainement pas le plus excitant sur un tour. En revanche, il devrait offrir aux pilotes de nombreuses opportunités de dépassements grâce à la présence de longues lignes droites auxquelles se succèderont de gros freinages. Ajoutez à cela, une largeur permettant d’y glisser trois voitures de front et vous avez tous les ingrédients d’un rendez-vous riche en adrénaline.

La course : Baltimore Grand Prix

La date et l’heure : Dimanche 4 septembre à 14H00 (côte Est) soit 20H, heure française.

Le circuit : Streets of Baltimore, circuit urbain de 2,4 miles.

La distance : 75 tours soit 150 miles.

Poleman 2010 : Epreuve inaugurale

Vainqueur 2010 : Epreuve inaugurale

porta. fringilla elit. et, Sed elit. mattis velit, venenatis dolor.