Hornaday s’impose en Atlanta ; Buescher leader du général !

Cette nuit, c’est bel et bien un truck de la Kevin Harvick Incorporated qui s’est imposé lors des Good Sam Club 200, mais pas celui qui avait dominé la course. Ron Hornaday Jr. a dû s’employer pour économiser son carburant et remporter la course à Atlanta devant son coéquipier Clint Bowyer avec 1.596 seconde d’avance. Il signe ainsi sa seconde victoire de l’année et sa quarante-neuvième en carrière.

Le quadruple champion de la série s’est arrêté au 75ème tour sur les 130 que comptait la course et a immédiatement commencé à sauver du carburant dans l’espoir d’aller au bout. Clint Bowyer qui a dominé l’ensemble de la course s’est quant à lui arrêté de nouveau au 112ème tour. Kyle Busch a terminé troisième de ce rendez-vous, suivi par Blake Feese et Ryan Newman. Austin Dillon, Matt Crafton, le poleman Ricky Carmichael, Todd Bodine et James Buescher ont complété le top-10.

C’est la quatrième victoire consécutive de la KHI puisque Kevin Harvick avait remporté les trois épreuves précédentes. Hornaday a toutefois été chanceux de l’emporter puisqu’il avait endommagé son truck dès le début.

Ron Hornaday : “Au début de la course tout le monde cherchait sa trajectoire et je suis allé un peu trop à droite et j’ai endommagé l’avant du truck. Nous avons simplement réparé cela avec du scotch. J’ai alors dit à mon équipe ‘Nous n’avons pas le meilleur truck mais nous pouvons gagner à la consommation’ et Jeff Hensley a alors appliqué cette directive à la lettre. Nous l’avons fait, c’est génial. Il y a beaucoup de choses qui ne vont pas cette année, mais cette victoire est un bon point.”


L’homme le plus fort la nuit dernière se nommait Clint Bowyer. Lors de la première neutralisation au 19ème tour déclenchée par le casse moteur de Cole Whitt, Bowyer comptait déjà la bagatelle de 4.869 secondes d’avance sur ses adversaires. Quelques batailles avec Kyle Busch ont ponctué le milieu de course, tout comme trois drapeaux jaunes en seulement 19 tours. Mais dès le restart suivant, Bowyer reprenait son petit bonhomme de chemin et personne n’était en mesure de le suivre.

Au 110ème tour, Bowyer comptait déjà 6.239 secondes d’avance sur Busch alors que Ryan Newman, troisième, était à plus de sept secondes. Busch s’est arrêté à la 111ème boucle pour mettre du carburant et quatre pneus neufs, Bowyer l’imitant au tour suivant. Malgré 97 tours passés en tête, il aura manqué un tour à Bowyer pour rattraper Hornaday en fin de course.

Clint Bowyer : “J’ai été battu par un mec qui a joué sa chance à fond. Il avait une meilleure main au poker que la mienne.”

Johnny Sauter, le leader du classement général avant cette course, a connu une succession de problèmes qui ont débuté par un contact assez rude avec Nelson Piquet Jr.. Son pneu arrière gauche a ensuite explosé au 58ème tour et Sauter s’est retrouvé dans le mur au virage n°2, ce qui a provoqué la troisième neutralisation. Finalement 22ème, Sauter passe le commandement à James Buescher qui compte douze points d’avance sur son rival. Hornaday remonte à la cinquième place, mais à 48 points de la tête.

Aenean mattis pulvinar nunc ut ut suscipit id, ante. velit, quis