‘Magic’ Power arrache la Pole Position

Graham Rahal pensait bien la tenir cette première Pole Position. Auteur d’un excellent tour en 1.20.3238, le jeune américain voyait ses adversaires tour à tour buter sur son chrono.


Mais c’était sans compter sur l’intraitable Will Power. Lors d’une première tentative, l’Australien échouait à quelques millièmes de Rahal et au lieu d’enchaîner sur un second tour, il décida de faire refroidir ses pneus avant de partir à l’assaut lors de la minute restante. Dès lors, ce n’était plus Power au volant mais bel et bien ‘Magic’. Dans une attaque intégrale couplée à une maîtrise rappelant les tours légendaires d’Ayrton Senna, l’Australien a flirté avec les limites de sa voiture et de la piste et a démontré à tout le monde le pourquoi de son surnom. La monoplace numéro #12 sautait d’un virage à l’autre dans un style inégalable. Au final, Power s’est emparé de la Pole Position en bouclant les 2,4 miles du circuit de Baltimore en 1.20.2447 soit 79 millièmes de mieux que Rahal.

A la sortie de sa voiture, l’actuel deuxième du championnat avouait être allé au bout de lui-même lors de son tour :
C’était absolument tout ce que j’avais. C’était exténuant. Je pense que la Pole offre un avantage plutôt bon ici. Nous essaierons de mener autant de tours que nous pourrons, remporter ces points (ndlr : les 2 points bonus attribués à celui qui mène le plus grand nombre de tours en course). et continuer à grignoter sur le leader.

Dans la course au titre, Power pourra compter sur son compatriote Ryan Briscoe. En effet ce dernier a mené une belle qualification en accrochant la troisième position aux côtés de Dario Franchitti. L’Ecossais devra faire attention à Briscoe au premier virage dont l’objectif, sera de lui barrer la route durant les 75 tours que comptera la course. En revanche, Franchitti devra commencer la course seul au front puisque son coéquipier Scott Dixon n’a pu faire mieux que 10ème.

L’autre performance remarquable de ce Firestone Fast Six est l’excellente cinquième position de Sébastien Bourdais. Le Français, dans un style similaire à Power a hissé sa monoplace de la modeste écurie Dale Coyne Racing parmi les grosses pointures de la disciplines. A l’aise depuis les essais libres, Bourdais pourrait bien créer la surprise dimanche en cas de défaillance de l’un des favoris.

Enfin dans le milieu de la grille, signalons l’excellent retour de Simona de Silvestro à la 11ème position ainsi que les positions décevantes des deux coéquipiers Newman/Haas Racing qui n’ont pu faire mieux que 16ème (Oriol Servia) et James Hinchcliffe (17ème) malgré des essais libres encourageants.

ipsum Phasellus leo Praesent suscipit commodo adipiscing ut odio efficitur. dolor.