Le kit aéro Honda dessiné par Wirth Research

Wirth Research et Honda Performance Development ont annoncé avoir prolongé leur partenariat pour 2012 et 2013.

Depuis 2003, Wirth Research conçoit les prototypes LMP1 et LMP2 Acura qui évoluent en ALMS. Mais désormais, le spécialiste du CFD (la dynamiques des fluides) évoluera également dans le prestigieux championnat IndyCar.


En effet, Honda qui fournira ses nouveaux V6 turbo en 2012, habillera également le châssis Dallara d’un kit aérodynamique à partir de 2013. Fort de leur fructueuse collaboration en endurance, c’est donc tout naturellement que Honda a choisi de confier ce projet à l’entreprise de Nick Wirth.

Pour Wirth, ce nouveau projet sera l’occasion de prouver son savoir-faire au plus haut niveau en monoplace. Ingénieur formé à l’école de la Formule Un depuis la fin des années 80, il travailla avec succès pour l’écurie March de Max Mosley avant de lancer sa propre écurie de F1, Simtek Grand Prix en 1994. Malheureusement, ce projet avorta au bout d’une saison-et-demie et fut marqué par le triste accident mortel de Roland Ratzenberger lors des qualifications du Grand Prix de Saint-Marin 1994.

Travaillant ensuite pour Benetton entre 1996 et 1999, Wirth rejoignit ensuite le monde de l’Endurance après avoir formé Wirth Research en 2003 et dont le client principal fut Acura. En 2009, Wirth annonça son retour en Formule Un avec Manor Motorsports qui sera ensuite rachetée par Virgin. La nouvelle écurie dont les débuts furent prévus en 2010 surprit tout le monde en choisissant de ne faire confiance qu’à l’informatique pour concevoir sa monoplace. Développée sans le moindre passage en soufflerie, la voiture se montra finalement loin des espérances et après un an-et-demi de collaboration, Virgin choisit de se séparer de Wirth et décida de revenir à des solutions plus conventionnelles.

Pour Wirth, ce nouveau challenge pourrait décider de l’avenir de son entreprise. Dans un univers entièrement nouveau, il devra faire preuve d’humilité avant d’explorer et de proposer des solutions extravagantes. Mais à l’inverse de Virgin Racing dont le projet fut lancé trop rapidement, Honda et Wirth Research auront une année complète pour développer et mettre à l’essai leur kit aérodynamique tout en profitant des connaissances gigantesques de leurs écuries partenaires (Chip Ganassi Racing, A.J. Foyt Racing, Sam Schmidt Motorsports) De quoi leur laisser suffisamment de temps pour se retourner en cas d’erreur.

vulputate, fringilla quis felis ipsum tempus