Dan Wheldon seul prétendant aux 5 millions de dollars !

Au début, l’idée paraissait géniale. Une finale à Las Vegas richement dotée pour tout pilote étranger au championnat IndyCar, devait nous apporter son lot de stars dont principalement les pilotes de NASCAR. Puis ces derniers ont avoué qu’il leur était impossible de prendre part à cette épreuve tout en courant dans leur propre championnat. Là, les difficultés ont commencé à poindre le bout de leur nez…


Courant avril, Randy Bernard, le Président de l’INDYCAR, avait annoncé être en contact avec plusieurs pilotes de renom. Michael et Mario Andretti s’était montré intéressés avant de finalement se rétracter, puis sont venus les noms de Kasey Kahne, Travis Pastrana et surtout d’Alessandro Zanardi ! L’Italien et Bernard avaient même discuté par téléphone d’un possible engagement mais le double champion CART 1997 et 1998 ne voulait piloter que pour une seule écurie : celle qui lui avait permis de remporter ses deux titres, Chip Ganassi Racing.

L’histoire aurait pu être fantastique si Chip Ganassi n’avait pas choisi de tout miser sur le titre de champion. Insensible aux nombreuses relances de Bernard (il a même imploré les fans de faire pression sur Ganassi), le patron de l’écurie championne en titre a sans cesse insisté sur le fait qu’il voulait à tout prix se concentrer sur son objectif numéro 1 : faire de Dario Franchitti un quadruple champion. Dès lors, la piste Zanardi fut enterrée. Mais quid de Kahne et de Pastrana ? Pour le pilote de l’écurie Red Bull Racing, sa décision fut vite prise lorsqu’il se rendit compte de l’impossibilité de participer aux deux épreuves. Quant à Pastrana, ses dernières blessures l’ont tout simplement empêcher de prétendre à un volant.

L’idée géniale de Bernard aurait donc pu tourner au fiasco. Mais fort heureusement, un pilote de premier choix fut trouvé pour tenter de décrocher le gros lot. Un certain britannique, champion IndyCar 2005 et récent vainqueur surprise des 500 Miles d’Indianapolis… Dan Wheldon est donc l’heureux élu ! Actuel pilote de développement de la future monoplace et sous contrat avec Bryan Herta Autosport, Wheldon reprendra donc le volant de la voiture #98 engagée en collaboration avec Sam Schmidt Motorsports. Avec un matériel qui lui a permis de remporter la plus prestigieuse course d’IndyCar, nul doute que le champion 2005 sera un candidat légitime à la victoire.

Pourtant, il devra pour cela surmonter un handicap de taille. Peu importe son chrono lors de la séance de qualifications, Wheldon devra s’élancer depuis la dernière place sur la grille de départ pour remporter le chèque de 5 millions de dollars (en réalité la moitié pour lui et l’autre moitié pour un spectateur). De quoi nous offrir un superbe spectacle et un dénouement plein d’émotion comme il a su le faire à Indianapolis en décrochant la victoire dans la dernière ligne droite.

dapibus sem, adipiscing nunc ut Donec