Scott Dixon en Pole Position à Motegi

Dieu que cette course de Motegi s’annonce indécise ! Alors que Penske a dominé les premiers essais et que Chip Ganassi Racing ne parvenait pas à sortir du ventre mou du classement, voilà que cette dernière a non seulement relevé la tête lors de la deuxième séance, mais a en plus décroché sa 74ème Pole Position sur le circuit routier de Motegi.


Auteur d’un tour en 1.38.3918, Scott Dixon a battu Will Power de 28 millièmes pour décrocher sa deuxième Pole de l’année après celle de Mid-Ohio et sa 17ème en carrière, rejoignant de ce fait le grand Emerson Fittipaldi au classement des Polemen. Cette performance est d’autant plus importante qu’elle permet à Dario Franchitti de conserver son avance de cinq points au championnat.

Deuxième sur la grille, Power n’a rien pu faire pour battre le pilote Ganassi et l’écart aurait même pu s’avérer plus grand si Dixon n’avait pas perdu quelques précieux centièmes dans la dernière section du circuit. Néanmoins, cette performance est tout de même satisfaisante puisqu’il devance de sept positions son rival pour le titre.

Sur la deuxième ligne, Graham Rahal participe lui aussi au festival Ganassi. Auteur du troisième chrono, le pilote de la monoplace numéro #38 sera un outsider de taille lors de la course comme en témoignent ses meilleurs temps lors des deux premières phases de qualifications.

A ses côtés il retrouvera une monoplace du Team Penske. Ryan Briscoe confirme bel et bien son retour au premier plan. L’Australien n’accuse que deux dixièmes de retard sur Dixon et sera un allier de choix pour Power pour ralentir la marche en avant de Franchitti tout comme Helio Castroneves qui grâce à sa sixième position, pourra surveiller dans ses rétroviseurs le retour de la voiture rouge numéro #10.

Car il faut bien le dire, le triple champion et actuel leader du classement a déçu. Seulement neuvième à l’issue des qualifications, l’Ecossais égale sa plus mauvaise qualification de l’année et comble de l’ironie, est le pilote Ganassi le “plus lent” de cette séance puisque Charlie Kimball a pour sa part hissé sa voiture au septième rang devant le surprenant James Jakes.

Parmi les surprises de ces qualifications (hormis la huitième place de Jakes), signalons les excellents débuts du rookie Joao Paulo de Oliveira tout bonnement impressionnant au volant de la Dallara du team Conquest Racing, il faut le dire sur une piste qu’il connaît par coeur ; ainsi que le 14ème temps de Sébastien Bourdais qui avait laissé augurer de belles choses lors des essais libres mais qui n’est pas parvenu à passer le cap de la première phase des qualifications. Enfin terminons par les difficultés de Tony Kanaan seulement 25ème et avant-dernier, dont la séparation d’avec Michael Cannon semble lui poser beaucoup de problèmes d’un point de vue performances en piste.

Aenean id, Praesent Donec venenatis, tempus ipsum mattis odio amet,