Une première course qui fait mal pour Jeff Gordon

Alors qu’il avait redressé la barre sur les ovales d’un mile et demi Jeff Gordon était devenu un favori pour le titre, mais sur l’ovale de Joliet le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup Series a connu une course sans. À croire qu’il était revenu quelques mois en arrière.


Relégué à un tour au milieu de l’épreuve, Gordon a profité du lucky dog pour revenir dans le tour du leader, mais il n’a jamais été un facteur ne serait-ce que pour un top-10.

En fin de course il a tenté de jouer la carte de la consommation, comme tous ses camarades du Chase, mais il est tombé en panne d’essence dans la ligne droite arrière de l’avant-dernier tour, soit pratiquement deux tours de carburant en moins dans le réservoir !

Gordon a finalement coupé la ligne d’arrivée en vingt-quatrième position à deux tours du vainqueur. Parmi les chasers seul Denny Hamlin a fait pire que lui. Un bien mauvais début pour Gordon qui se retrouve désormais onzième du classement à vingt-cinq unités de Kevin Harvick.

Jeff Gordon a déjà grillé un joker et depuis que le Chase existe, les pilotes s’étant imposés avec plus d’une course ratée ne sont pas nombreux. Seul Johnson en 2006 avait réussi à inverser la tendance après avoir enchaîné une trente-neuvième place lors de l’épreuve d’ouverture du Chase et trois autres courses hors du top-10 à la suite.

accumsan consectetur ultricies suscipit ante. felis pulvinar at