Newman : une lente descente en enfer

Ryan Newman a parfaitement profité de sa pole position pour mener les premiers tours. Sur une piste où les déplacements étaient difficiles, Newman a mené jusqu’à la première salve de ravitaillement avant de perdre des places petit à petit.


Lors du premier arrêt son équipe n’est pas exempte de tout reproche avec un problème à l’avant gauche qui lui a fait perdre de nombreuses secondes et la tête de l’épreuve. S’il s’est maintenu dans le top-5 jusqu’à la mi-course il a ensuite basculé hors du top-10.

En fin de course, allait qu’il se battait pour terminer dans les dix premiers il a été victime d’une crevaison à l’avant droit et s’est finalement classé vingt-cinquième.

Ryan Newman : “Nous avons eu une dure journée avec des arrêts très lent et à la fin un pneu a lâché. C’est une journée décevante.”

Fataliste à l’issue de la course, Newman ne pouvait que constater les dégâts. Il est désormais onzième du classement général à trente-quatre points de son coéquipier et leader Tony Stewart. Après deux courses la situation n’est donc pas bien embarquée pour Newman qui va devoir corriger le tir dès la prochaine épreuve, à Dover.

Ryan Newman : “Pour Dover nous devons nous améliorer par rapport à ce qui a été fait au printemps et je pense que nous pouvons le faire.”

libero ut Aliquam dapibus id, id