Opération sabordage pratiquement réussie pour Gordon !

Jeff Gordon veut-il être champion ? Lui certainement, son équipe pas sûr. L’opération de sabordage orchestrée des stands était presque parfaite. Nul doute que le débriefing va être très tendu dans les ateliers de la Hendrick Motorsports car laisser envoler ses chances de victoire de la sorte est inacceptable quand on joue le titre.


Certes Gordon repart de Loudon avec une quatrième place à la clé et remonte à la cinquième place du classement général, mais cette quatrième place sonne comme un échec après être tombé en panne d’essence en rentrant aux stands pour son dernier arrêt à soixante-dix tours de l’arrivée. Le pilote de la Hendrick Motorsports n’a en effet pas été prévenu qu’il était en fond de réservoir.

Résultat près de dix secondes de perdues à relancer le moteur et plusieurs places à son retour en piste. Sur un ovale où les dépassements étaient difficiles à réaliser, Gordon a réussi à grappiller quelques positions avant que ne lui soit intimé l’ordre de lever le pied car sa consommation ne lui permettait pas de rallier l’arrivée sans repasser par les voie des stands.

Gordon a ainsi vu passer plusieurs pilotes dont Brad Keselowski qu’il aura été incapable de reprendre en fin de course tant l’écart était important.

Au classement général Jeff Gordon remonte à la cinquième place, mais perd de nouveau quelques longueurs sur Tony Stewart. Il pointe désormais à vingt-trois longueurs.

Le prochain rendez-vous se déroulera à Dover, non loin du quartier général de DuPont, le sponsor historique de Jeff Gordon. Que nous réserve donc l’écurie n°24 à cette occasion ? Une troisième panne d’essence ? Après tout jamais deux sans trois…

Donec commodo elit. mi, leo. lectus Donec odio dolor. et,