Essais libres 1 : Dixon au-dessus de la mélée

Au vu des évènements, la saison 2011 d’IndyCar pourrait se découper en trois chapitres. Le premier fut marquée par l’empreinte de Dario Franchitti avant que Will Power ne reprenne les rênes du championnat. Mais en cette fin de saison, c’est bel et bien Scott Dixon qui s’illustre comme en témoignent ses récents résultats.


Et pour le retour de l’IndyCar sur ovale, le Néo-Zélandais a prouvé posséder la même pointe de vitesse que sur les derniers circuits routiers visités. Avec un tour bouclé en 220,486mph, Dixon est le seul pilote à avoir franchi la barre des 220mph au tour. Immédiatement dans le rythme, le double champion s’est installé aux commandes de cette séance dès les premières minutes pour ne plus jamais les quitter.

Même Vitor Meira dans un dernier assaut n’a pu faire mieux que deuxième à 141 millièmes. Le Brésilien a porté haut les couleurs du team A.J. Foyt Entreprises qui semble ce week-end se placer parmi les outsiders pour la victoire.

En troisième position Wade Cunningham démontre une nouvelle fois l’excellent niveau de préparation des monoplaces Sam Schmidt Motorsports. Dans la lutte l’opposant à son illustre coéquipier, le Britannique devance Dan Wheldon qui pour son retour à la compétition a signé un honnête 14ème chrono.

Au fil des 75 minutes que comptait cette session, les positions n’ont pas arrêté de changer de mains. Au final, derrière Dixon, les deux autres prétendants au titre ne se sont pas quittés d’une semelle avec Dario Franchitti quatrième devant Will Power sixième. Les deux hommes devancent les deux pilotes de l’écurie satellite Ganassi, confirmant l’excellent niveau de ces voitures.

Dans le reste du peloton, signalons l’excellente dixième position d’Ed Carpenter sur cet ovale qui lui a réussi ces deux dernières années (le natif de l’Indiana a terminé deux fois deuxième en 2009 et 2010); ainsi que les difficultés de Ryan Briscoe et Helio Castroneves respectivement 11ème et 17ème. Pour ses débuts, Dillon Battistini n’a pas été ridicule malgré un modeste 26ème chrono qui aurait pu être meilleur si un ennui mécanique ne l’avait pas contraint à écourter ses essais.

Enfin Simona de Silvestro aura connu son lot de malchance durant cette séance puisque l’un des radiateurs de sa Dallara fut victime d’une fuite de liquide de refroidissement, obligeant la “Miss Suisse” à rentrer définitivement au garage après n’avoir complété que 21 tours.


alt : Les temps de la première séance d’essais


consequat. ultricies ut id, sem, massa venenatis, eleifend