Jeff Gordon sauve les meubles

Après des qualifications complètement ratées, Jeff Gordon se devait de réagir. Le pilote de la Hendrick Motorsports aura passé toute la course de Dover à se battre pour remonter. Malheureusement pour lui il n’avait pas la voiture pour jouer un top-10 et sa douzième place à l’arrivée est la meilleure qu’il pouvait espérer.


La Chevrolet n°24 était bonne, mais sans plus et les différents arrêts aux stands n’ont pas permis de la transformer en voiture capable de jouer la gagne. Le quadruple champion de la NASCAR a donc perdu à Dover des points sur nombre de ses rivaux et après les erreurs de Chicagoland et de Loudon cela commence à faire beaucoup.

Certes il ne pointe qu’à dix-neuf points du leader, Kevin Harvick, alors qu’il reste sept courses à couvrir, mais la multiplication des erreurs depuis le début des playoffs commence à faire beaucoup. Certes cette fois-ci il n’y a pas eu de panne d’essence, mais les mécaniciens se sont une nouvelle fois remarqué avec un arrêt de plus de seize secondes alors qu’en début d’épreuve ils ont été capables d’en faire un en treize secondes.

Si Jeff Gordon veut être champion cette année il va falloir montrer un autre visage et jouer la gagne à toute les courses, chose qu’ils n’ont fait qu’une seule fois lors des trois premières courses des playoffs c’était à Loudon.

ipsum mattis tristique mattis ut tempus consectetur ut libero Donec