James Hinchcliffe prend l’avantage chez les rookies

Alors qu’il n’a pas disputé l’épreuve d’ouverture de la saison 2011 à Saint Petersburg (l’accord avec son sponsor titre ayant été finalisé trop tard. Ndlr), le jeune pilote de 24 ans, James Hinchcliffe, vient de prendre la tête du classement des rookies à l’issue de la course du Kentucky. Auteur de sept top-10 (dont trois quatrièmes places) en seize courses, le canadien a véritablement pris de l’ampleur cette année chez Newman/Haas.

Qualifié troisième sur la grille de départ au Kentucky, Hinchcliffe a parfaitement maîtrisé sa course pour terminer à la quatrième place. Grâce à ce très bon résultat, il se retrouve désormais en tête du classement des rookies avec 302 points. Seulement six points derrière, JR Hildebrand sait que rien n’est joué d’autant plus qu’il peut compter sur l’aide précieuse d’un coéquipier expérimenté depuis la dernière épreuve en date. En effet, Buddy Rice, le vainqueur de l’Indy 500 2004, a été engagé par l’équipe Panther Racing pour disputer les deux dernières manches de la saison.

Le californien Hildebrand, qui arbore une nouvelle livrée depuis ce week-end, a joué de malchance sur l’ovale du Kentucky. Qualifié à une très belle cinquième place, le rookie de l’équipe Panther Racing pouvait aisément viser un top-10 sans sa mésaventure dans les stands (il percuta un de ses mécaniciens au 140ème tour. Ndlr). Terminant finalement vingtième à un tour, Hildebrand connaissait une journée aussi frustrante que celle de Will Power…

A l’inverse, James Hinchcliffe a célébré comme il se doit sa superbe performance : “Nous sommes très proches du podium ! Notre voiture a été très performante mais j’avais un peu plus d’appuis aérodynamiques que les voitures les plus rapides donc je ne pouvais pas mener. En revanche j’ai pu aider d’autres voitures à aller plus vite. En fin de course j’ai laissé passé Cunningham afin de remonter avec lui dans le peloton de tête. Notre supplément d’appui nous a alors aidé. Même si nous avons eu quelques problèmes dans les stands, notamment lorsque JR a eu son incident, la voiture était si rapide que j’ai pu reprendre les places perdues. Cette course était géniale et je pense que nous avons offert un beau spectacle au public.” Alors qu’il ne reste qu’une course à disputer et qu’il arrive en tant que leader du classement des rookies, James Hinchcliffe reste prudent : “C’est très agréable d’aborder la dernière manche en leader mais au final beaucoup de choses peuvent encore se produire. Quand on voit ce qui est arrivé à Hildebrand, on se dit que tout peut basculer en peu de temps et cela montre à quel point ces courses sont difficiles. Je préfère être devant que derrière mais il me reste encore une course de 300 miles à disputer.”

Les deux dernières courses ont été riches en suspense puisque beaucoup pensaient que James Hinchcliffe était plus à l’aise sur circuits routiers que sur ovales… Il n’en fut rien : alors que JR Hildebrand terminait septième à Motegi, soit huit places de mieux qu’Hinchcliffe, c’est finalement le canadien qui s’est distingué sur l’ovale du Kentucky.

La course de Las Vegas va donc comporter de nombreux enjeux (vainqueur du championnat 2011, titre de rookie de l’année, défi Go Daddy…), ce qui nous va nous promettre une fin de saison en apothéose !

Praesent sed luctus ut facilisis mi, dictum vel, Aenean in libero.