Will Power face à un challenge difficile

Will Power n’arrive toujours pas à croire ce qui lui est arrivé au Kentucky. Alors qu’il avait une voiture pour gagner, l’australien a tout perdu lors de son premier arrêt au 50ème tour. Ayant obtenu la treizième position dans les stands suite à sa modeste qualification sur l’ovale du New Hampshire (les emplacements dans les stands sont choisis en fonction du résultat des qualifications de la course précédente sur une même catégorie de circuit. Ndlr), Will Power se retrouvait juste devant l’emplacement d’Ana Beatriz. Comble de malchance, l’équipe Dreyer & Reinbold était en train de ravitailler la brésilienne lorsque le leader de la course décida de rentrer aux stands. Relâchée sans précaution par son équipe, Ana Beatriz percute Will Power qui voit son ponton gauche littéralement éventré… Perdant 4 miles de moyenne au tour suite aux dégâts causés, la course de Power était, dès lors, décapitée.

“Ils (l’équipe Dreyer & Reinbold. Ndlr) l’on laissé repartir alors que j’arrivais. Elle m’a percuté et je n’ai rien pu faire pour l’éviter. Nous avions une voiture si rapide aujourd’hui mais après cet incident il y avait un trou dans mon ponton gauche. Je perdais tellement de vitesse sur l’ovale (quatre miles par heure. Ndlr) que ma course s’est résumée à rester dans le sillage des derniers pilotes du peloton.”

“L’adhérence de la voiture n’a pas changé mais elle allait tout simplement moins vite en vitesse de pointe. D’après ce qu’ils m’ont dit (chez Dreyer & Reinbold), Beatriz essayait depuis cinq secondes d’engager la première. Si elle avait réussi à s’élancer lorsqu’elle était supposée le faire elle serait repartie devant nous et il n’y aurait pas eu de problème. C’est vraiment incroyable. Nous avions la voiture la plus rapide aujourd’hui et je pense que personne ne pouvait nous battre. C’était notre voiture la plus rapide sur un ovale cette année.”

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, le rival de Power au championnat, Dario Franchitti (qualifié seulement 11ème) a retrouvé une voiture performante, capable de se battre pour la victoire. Accusant un retard de onze points au championnat, après sa course catastrophique de Motegi, l’écossais n’en demandait pas tant. Sur l’ovale ultra rapide du Kentucky, Franchitti a bataillé durant de nombreux tours face à Ed Carpenter pour finalement s’incliner de 0.0098 sec (sixième arrivée la plus serrée de l’histoire. Ndlr). Mais le principal était ailleurs pour Dario Franchitti puisqu’au championnat c’est désormais lui qui mène avec 18 points d’avance sur Will Power.

Dix-neuvième à l’arrivée, Will Power n’arrivait toujours pas à croire à une telle malchance. Pour la deuxième année consécutive, l’australien pourrait perdre le titre lors de la dernière course de la saison (en 2010, il avait terminé second à cinq points de Franchitti. Ndlr). Malgré tout, le championnat reste ouvert et Will Power se montre optimiste : “Je ne m’attendais pas à connaître une telle journée et perdre tant de points mais c’est la course. Maintenant nous allons préparer notre voiture du mieux possible, nous concentrer à 100% pour décrocher la pole et mener le plus grand nombre de tours. Je serai à Vegas pour gagner et ce qui m’est arrivé au Kentucky va nous aider à donner le meilleur de nous-mêmes.”

De côté du triple champion INDYCAR, Dario Franchitti, la prudence est de mise : “La course du Kentucky a montré que les choses peuvent changer très rapidement. Il ne faut jamais abandonner puisque jusqu’à ce que cela devienne impossible mathématiquement, personne n’a perdu ou personne n’a gagné.” Le dénouement de cette saison aussi excitante qu’indécise aura lieu d’ici moins de deux semaines sur l’ovale de Las Vegas. Pour l’anecdote, Dario Franchitti et Will Power inverseront presque leurs positions dans les stands sur le Las Vegas Motor Speedway…

ante. amet, Sed at ipsum libero. ut in id sed massa Donec