Ander Vilarino et Gérald Cormon s’imposent lors de l’épreuve d’endurance

La course d’Endurance a été folle dès les premiers mètres. Parti de la pole position Éric Hélary était touché par un adversaire dans le premier tour et crevait à l’arrière droit. Il continuait quelques tours au ralenti tout en espérant qu’un adversaire abandonne, mais ce n’était pas le cas. Il rentrait finalement dans les stands à la fin du quatrième tour et le constat était terrible ! En roulant sur la jante pendant plus de trois tours il avait également cassé son amortisseur à l’arrière droit.


Éric Hélary était contraint à l’abandon et ses mécaniciens à une véritable course contre-la-montre pour permettre à Emmanuel Brigand de repartir le plus tôt possible et dans les meilleures conditions, malheureusement pour l’équipe n°9 les réparations se sont éternisées pendant huit tours, ce qui pénalisait d’autant Brigand dans la défense de son titre de champion en OPEN.

Du fait de l’abandon de Steven Palette sur une casse moteur au septième tour de l’épreuve, Éric Hélary était sacré champion, mais il était plus proche de l’énervement que de la joie tant la situation dans son équipe était préoccupante.

Tanguy Ide, qui avait encore une chance d’être titré en série OPEN était également très amer de ne pouvoir défendre ses chances.

Au final Ander Vilarino s’impose devant Kevin Estre et Romain Iannetta.

Le relai de la série OPEN a été beaucoup moins agité et c’est finalement Gérald Cormon qui décroche sa première victoire après une très belle lutte avec Alain Grand qui aura vue les deux pilote s’échanger la tête à plusieurs reprises.

En terminant quatrième, derrière Vincent Gonneau, Romain Fournillier s’est assuré du titre de champion dans cette catégorie.

Lorem Aliquam ut Donec tristique felis quis elit. efficitur. diam