Et si Dale Earnhardt Jr. prenait sa retraite ?

“J’aime beaucoup Dale Jr., mais je ne peux cautionner ce qu’il a dit dimanche. Il a également déclaré que son objectif principal était de gagner une course cette année, mais c’est une pure fantaisie. Je ne vois pas Dale Jr. gagner une course car il manque quelque chose et ce quelque chose est le cœur.” Ces mots sont de Jimmy Spencer. Ce dernier rappelait également que s’il n’a pas gagné énormément de courses dans sa carrière (Deux victoires, une à Daytona et l’autre à Talladega, toutes deux en 1994 – ndlr.), il ne s’est jamais intéressé au sort de son équipe de Fantasy Football League en descendant de sa voiture à l’issue d’une course.

S’il compte dix-huit victoires depuis ses débuts en NASCAR Sprint Cup Series en 1999, quinze d’entre-elles ont été acquises entre 2000 et 2004. Depuis le début de la saison 2005 il ne compte que trois succès, à Joliet en 2005, à Richmond en 2006 et au Michigan en 2008. Il faut aussi se souvenir que durant l’été 2004 Earnhardt a été accidenté au volant d’une Corvette C5-R sur le circuit routier de Sonoma. Blessé aux deuxième et troisième degrés au cou, au menton et aux jambes, il n’avait pas été éloigné des circuits, il avait pris le départ de toutes les courses, mais avait dû être remplacé par Martin Truex Jr. et John Andretti lors des deux épreuves suivantes. Il n’avait pas pu jouer le titre malgré deux victoires en playoffs (Talladega et Phoenix – ndlr.). C’est à l’issue de cette saison que Tony Eury Sr. était écarté au profit de Pete Rondeau, Eury prenant quant à lui plus d’importance au sein de la Dale Earnhardt Incorporated.

Earnhardt a donc allègrement franchi la barre des cent courses consécutives sans victoire et malgré un bon début de saison, il a une nouvelle fois montré ses limites en fin de course pour aller chercher la gagne. En basculant dans le deuxième tiers de la saison il n’a plus été un facteur pour la gagne, alors que depuis le début du Chase, la situation n’est pas forcément à l’optimisme pour une victoire.


Un départ à la retraite de Dale Earnhardt Jr. serait un coup dur pour la NASCAR tant il est devenu au fil des années un produit marketing, mais pas une catastrophe industrielle. L’arrivée de Kasey Kahne à la Hendrick, ainsi que la venue de Danica Patrick en NASCAR devrait, à n’en pas douter, susciter l’intérêt des fans quant à l’achat de produits dérivés. Un pilote comme Carl Edwards est également très rentable pour la NASCAR.

Rappelons également que Dale Earnhardt Jr. a prolongé jusqu’au terme de la saison 2017 avec la Hendrick Motorsports et s’inscrit donc dans un projet de continuité avec la plus grosse écurie de la NASCAR. Un départ à la retraite dans les deux ou trois prochaines années semble donc totalement in-envisageable. Cependant, ses résultats sont bien en deçà des attentes. Une seule victoire depuis son arrivée en 2008 et seulement deux participations aux playoffs (2008 et 2011 – ndlr.) pour deux années totalement blanches.

L’entente avec Steve Letarte semble bien meilleure que celle avec Lance McGrew, mais cela est clairement insuffisant pour jouer un rôle important dans la lutte pour le titre. Au cours de sa carrière, le seul chef d’équipe avec qui cela a réellement fonctionné n’est autre que Tony Eury Sr., mais les deux hommes ne semblent pas décidé à retravailler ensemble.

Phasellus luctus vulputate, mattis venenatis, venenatis