Clint Bowyer conserve son titre à Talladega

Clint Bowyer s’est imposé à Talladega signant ainsi la centième victoire de son écurie, la Richard Childress Racing, en NASCAR Sprint Cup Series. Grâce à une relance parfaite à deux tours de la fin, Jeff Burton et Clint Bowyer ont rapidement creusé un écart qui s’est avéré bien trop important pour le reste du plateau. Les deux hommes de la Richard Childress Racing ont pu tranquillement se disputer la victoire pendant que les autres se battaient pour les accessits.


Burton s’est finalement fait dépassé dans les derniers mètres non sans avoir résisté jusqu’au bout à son futur ex-coéquipier. C’est Dave Blaney qui a pris la troisième place devant Brad Keselowski et Brian Vickers pour le top-5.

Kasey Kahne, Tony Stewart, Denny Hamlin, Michael Waltrip et Martin Truex Jr. complètent le top-10 de cette épreuve marquée par de nombreux problèmes pour les chasers.

Au cent-quatrième tour un accident impliquant six voitures a coûté toute chance de victoire à Kevin Harvick et Kyle Busch. Le pilote de la Richard Childress Racing a perdu deux tours en effectuant de multiples réparations lors de la neutralisations alors que Busch a passé pas moins de onze boucles dans les garages pour réparer.

Au tour 67 c’est Joey Logano qui explosait son pneumatique avant droit en tentant d’éviter un Trevor Bayne anormalement haut sur la piste et lent pour rentrer aux stands sous drapeau vert. La crevaison endommagera fortement la carrosserie de la Toyota Camry n°20, qui pourra cependant repartir après avoir perdu un tour. Busch qui draftait alors avec Logano n’a eu d’autre choix que de s’associer à Denny Hamlin, mais l’entente était loin d’être optimale d’autant que les deux hommes ne pouvaient communiquer par radio.

Tony Stewart a également perdu son partenaire de draft, Ryan Newman, lorsque le double champion à envoyé en tête à queue son coéquipier peu après la mi-course.

Stewart a alors travaillé avec Logano avant qu’un nouvel accident ne vienne tout chambouler.

Au classement général Carl Edwards accroît son avance sur son nouveau dauphin, Matt Kenseth, à quatorze points. Brad Keselowski, Tony Stewart et Kevin Harvick sont dans le top-5. À noter que Denny Hamlin quitte la dernière place des chasers, qui revient à Ryan Newman.

La Hendrick Motorsports a travaillé toute la course ensemble, mais au contraire de l’épreuve printanière n’a pu être présente devant dans les derniers tours. Jeff Gordon qui travaillait avec Trevor Bayne sur la dernière relance, s’est subtilement fait dégager, quand Matt Kenseth est venu drafter à trois. Jimmie Johnson, seulement vingt-sixième est désormais septième du classement à cinquante longueurs.

leo. ut vulputate, Curabitur Praesent elit. facilisis venenatis, Nullam neque. elementum justo