Une victoire à Martinsville pour sauver la fin de saison ?

Sept c’est le chiffre de Jeff Gordon à Martinsville. En effet, en trente-sept départs il compte sept poles positions, autant de victoires, une place moyenne au départ et à l’arrivée de 7,0. S’il est le pilote en activité le plus victorieux sur cette piste, il ne s’y est plus imposé depuis 2005.


Jeff Gordon : “Je vais toujours à Martinsville avec beaucoup de confiance. C’est un ovale très difficile, mais nous avons le rythme et sommes compétitifs. Il y a des pistes que j’aime plus, mais il y en a d’autres où je me sens en confiance, comme c’est le cas lorsque nous nous rendons à Martinsville.”

La gestion des freins sera évidemment très importante sur cet ovale plat. Il faudra également bien gérer l’entrée en virage.

Lors des dix-sept dernières courses disputées à Martinsville Gordon n’a qu’un résultat hors du top-20, c’était l’an dernier lors de cette course. S’il a régulièrement mené des tours ces dernières saisons sur ce short track, il n’a jamais réussi à concrétiser en fin de course.

Donec diam in Donec ante. risus vulputate, leo consequat. mattis