Edwards/Stewart, une rivalité saine

Alors qu’il ne reste que trois courses à disputer, Carl Edwards et Tony Stewart ne sont séparés que de huit points au classement. De quoi faire naître une rivalité entre les deux pilotes, mais tant pour l’un que pour l’autre celle-ci est saine, mais si cela n’a pas toujours été le cas.


Carl Edwards : “On ne s’est pas toujours apprécié l’un l’autre, puis il y a eu cette course sur l’Eldora Speedway, il m’a invité et j’ai gagné. C’était sympa. Il m’a offert le trophée et le chèque. C’était pour une œuvre de charité et à ce moment l’un j’ai compris que nous avions plus de points communs que de différences. Nous faisons tous les deux le même boulot et prenons du plaisir à le faire. Je pense qu’il est un grand compétiteur.”

Si les deux hommes ont grandi dans le Midwest (le Missouri pour Edwards et l’Indiana pour Stewart), la ressemblance ne s’arrête pas là. Ils ont tous les deux commencé leur carrière en visant la monoplace.

Tony Stewart : “Les deux premières années lors desquelles Carl était présent, nous ne nous sommes que très peu parlé. Nous avons bien travaillé ensemble. C’est une bonne bataille car il n’y a pas d’agression. Nous voulons le battre car nous connaissons son talent en tant que compétiteur et c’est toujours gratifiant d’arriver à son but.”

Grâce à sa victoire à Martinsville Stewart s’est rapproché ce qui inquiète Edwards puisque ce dernier n’a jamais été champion en NASCAR Sprint Cup Series au contraire de son rival sacré en 2002 et 2005.

Les deux hommes se sont imposés sur les trois dernières pistes au calendrier. S’ils ont le même nombre de victoires à Phoenix (Une chacun – ndlr.) et à Homestead (deux succès – ndlr.), Edwards a l’avantage au Texas avec trois victoires contre une.

Donec non et, libero leo. dictum Lorem ultricies sem, adipiscing