Quelques réactions après la suspension de Kyle Busch

Ray Dunlap, journaliste sur SPEED : “L’une des choses les plus intrigantes de mon métier est de lire entre les lignes et en regardant Kyle dans les yeux lorsque je l’ai interviewé, j’étais conscient qu’il avait réalisé qu’il venait de faire une très grosse faute et que ce serait plus qu’une tape sur les doigts. Il savait que la NASCAR ferait de son action un exemple. C’était évident dans ses yeux et à sa posture. Je connais Kyle depuis longtemps et je peux vous dire qu’il savait qu’il aurait des problèmes, quoiqu’il en dise pendant l’interview. Je respecte le fait qu’il soit venu nous parler après l’incident car il aurait pu rester enfermer et se taire.

Je ne pense pas que cela créera un précédent pour les vengeances futures. Les pilotes ne savent jamais exactement ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. À Martinsville le week-end dernier certaines actions et réactions agressives ont été tolérées et aucune pénalité n’a été donnée, mais c’est un ovale différent avec des circonstances et des pilotes différents.”


Kyle Petty, ancien pilote de NASCAR et consultant sur SPEED : “La NASCAR a pris la bonne décision en punissant Kyle. La NASCAR a défini une ligne à ne pas dépasser avec Kyle. Il n’y a rien de plus difficile que de s’asseoir dans son motor-home et regarder un autre pilote être au volant de votre voiture.”

Kevin Harvick : “La NASCAR a enfin pris ses responsabilités. Il y avait du monde pour me dire ce qui s’est passé et me faire comprendre qu’il ne fallait pas faire empirer la situation. J’ai déjà été dans cette situation et ce n’est pas une bonne chose pour les sponsors, pour votre équipe et cela vous mets en fâcheuse posture. En tant que propriétaire je suis fatigué de tout ça. Les représailles doivent cesser que ce soit pour Kyle Busch ou n’importe quel autre pilote. Ce n’est pas du Late Model, mais des courses de professionnels.

Nous faisons tous des erreurs, nous avons tous notre caractère, mais si les choses continuent de progresser, nous allons finir par blesser quelqu’un. Il est assez clair qu’ils veulent définir une ligne à ne pas dépasser et je pense que c’est une bonne chose. Il n’y a aucune raison de faire pression. C’est assez explicite.”

Kenny Wallace : “Laissez-moi vous raconter une histoire. J’ai reçu un drapeau noir à Phoenix en 1997 et j’ai dit ‘La NASCAR nous arnaque.’ ils m’ont alors convoqué au camion des officiels après la course et j’ai refusé d’y aller. J’ai finalement du tirer un chèque de 10 000 dollars. Ils étaient à deux doigts de m’interdire de courir la course suivante de Nationwide à Homestead. Mike Helton m’a dit quelque chose que je n’oublierai jamais et qui pourrait être utile à Kyle Busch : ‘Je ne veux pas être celui qui ruinera ta carrière.’.

Quand le président de la NASCAR te dit qu’il ne veut pas ruiner ta carrière cela te fait prendre conscience qu’il y a des règles et que nous devons courir avec. Ils ruineront la carrière de Kyle Busch s’il n’obéit pas. Ils s’en fichent que le sponsor soit M&M’s. Ils s’en fichent qu’il soit dans le Chase. Ils s’en fichent de tous ces employés qui pourraient perdre leurs bonus. Ils s’en fichent que cela ait coûté le titre à Ron Hornaday Jr..”

Denny Hamlin : “Ce n’est pas une ligne définitive. C’est leur jugement et ce qu’ils disent arrive. Je ne sais pas où est la ligne. Il n’y a pas beaucoup de différence par rapport à ce qui est arrivé à Martinsville le week-end dernier. Il y a eu beaucoup d’incidents similaires qui ont contraint des gars à abandonner et de choses comme celles-ci.”

non amet, justo felis et, lectus sed