Tony Stewart s’impose au Texas !

Alors qu’il ne reste maintenant plus que deux courses à disputer la lutte pour le titre semble de plus en plus se dessiner en un duel entre Tony Stewart et Carl Edwards. Les deux hommes ont terminé aux deux premières places de la course du Texas. En s’imposant après avoir mené le plus grand nombre de tours, Stewart reprend ainsi cinq points à Carl Edwards. Les deux hommes ne sont plus séparés que de trois points au classement, à l’avantage du pilote Roush.


Cette course a été marquée par de très longs runs sous drapeau vert. Seuls deux débris, un tête à queue de Jimmie Johnson ainsi qu’un de Geoff Bodine et l’explosion du moteur de Joey Logano seront venus ralentir la bonne marche de l’épreuve.

Tout au long de ses longs runs deux hommes ont émergés de la mêlée, Tony Stewart et Matt Kenseth. À eux deux ils ont menés 260 des 334 tours couverts.

Plusieurs pilotes ont tenté de jouer sur leur consommation en fin d’épreuve pour éviter de repasser par la voie des stands, mais tous ont échoué. Jeff Burton a été le dernier à s’arrêter, après être tombé en panne d’essence à cinq tours de l’arrivée alors qu’il comptait sept secondes d’avance sur Stewart.

Sous le drapeau à damier Stewart s’impose avec 1,092 seconde d’avance sur Carl Edwards. Kasey Kahne, Matt Kenseth et Greg Biffle complètent le top-5 de cette épreuve. Jeff Gordon, Dale Earnhardt Jr., Martin Truex Jr., Clint Bowyer et A.J. Allmendinger sont dans le top-10.

Michael McDowell, remplaçant de Kyle Busch sur cette course, ne s’est absolument pas mis en évidence, sinon lorsqu’il a raté l’entrée des stands lors du dernier arrêt. Il termine finalement à la trente-troisième place à plus de trois tours du vainqueur.

Si à deux courses de la fin on ne connaît pas encore le nom du champion, on sait déjà qui parmi les chasers ne soulèvera pas la coupe au soir de l’épreuve d’Homestead-Miami. En effet, Denny Hamlin, Kyle Busch et Ryan Newman n’ont plus aucune chance d’être sacrés.

Alors qu’Edwards et Stewart devraient se disputer le titre, derrière le trou est fait, puisque Kevin Harvick, troisième, est à trente points d’Edwards. Il devrait se battre avec Matt Kenseth pour cette troisième place, Brad Keselowski et Jimmie Johnson étant légèrement en retrait pour la cinquième place.

adipiscing tempus mattis ut vel, sit quis,