La Chine au calendrier 2012 de l’IndyCar

Tandis que la cote de l’IndyCar poursuit sa remontée face à la NASCAR, son président Randy Bernard a annoncé hier que le calendrier 2012 compterait quatre épreuves en dehors des Etats-Unis. Si les trois premières sont connues (Sao Paulo, Toronto et Edmonton), la quatrième sera en revanche toute nouvelle.


En effet, après deux ans de discussions avec le Président de la branche commerciale de l’INDYCAR, Terry Angstadt, la Chine fera finalement son arrivée au calendrier du championnat de monoplaces le plus rapide au monde. La piste sera dessinée dans les rues de Qingdao, une ville située entre Pékin et Shangai.

Tandis que l’économie mondiale continue de grandir et d’évoluer, la Chine, la deuxième puissance économique mondiale, est devenue une priorité pour les affaires américaines et les sponsors impliqués en INDYCAR.“, a déclaré Randy Bernard. “L’année dernière lors de notre réunion avec les sponsors, la Chine était en première position des lieux qu’ils voulaient visiter en dehors des Etats-Unis.

Si pour le moment le circuit sera urbain, la Chine souhaite s’inscrire dans une démarche à long terme avec l’INDYCAR. Pour cela elle projette de construire un tout nouveau circuit après celui de Shangai, utilisé pour la Formule Un et le MotoGP. Un choix risqué si l’on se réfère aux résultats désastreux des dernières éditions de ces deux disciplines.

Alors, est-ce que l’INDYCAR parviendra à réussir là où sa rivale a échoué ? Il est trop tôt pour se prononcer mais il y a fort à parier que les tribunes seront davantage garnies par les invitations des différents sponsors de l’épreuve et de la série que par les véritables passionnés de sport automobile.

diam risus. mattis facilisis ultricies fringilla neque. mattis leo